Casablanca occupe la 80ème place des villes les plus chères au monde

Casablanca figure parmi les villes les plus chères au monde. Ce constat a été confirmé par le cabinet canadien Mercer. Selon son enquête internationale sur le coût de la vie en 2009, la métropole marocaine occupe la 80ème place sur le niveau mondial, gagnant ainsi une place par rapport à l’année 2008. Au niveau africain, la capitale économique se situe à la 7ème position. De ce fait elle perd une place au profit du Caire. Sur le plan international,  la capitale algérienne a gagné 17 places passant de la 57 ème position en 2008 à la 40 ème en 2009. Toutefois, Tunis est comptée parmi les villes les moins chères au monde. Même si elle a reculé d’un point par rapport à 2008, elle se situe  à la 134ème place. Au Moyen-Orient, les villes ont enregistré un important enrichissement du coût de la vie. La capitale libanaise Beyrouth a grimpé de la 80ème place en 2008 à la 41ème en 2009. Par ailleurs, Dubai et Abou Dhabi ont gagné des places significatives dans le classement de cette année. C’est deux ville du Golfe sont passées respectivement à la 20ème et 26ème position.  Selon l’enquête, cette tendance haussière est principalement due «à la stabilisation du dirham par rapport au dollar américain».  Tokyo trône sur les villes du monde. La capitale japonaise gagne une place et se situe à la première position du classement mondial. De même Osaka est passée de la 11ème à la 2ème place cette année. Notons que l’enquête  internationale Mercer 2009 sur le coût de la vie couvre 143 villes à travers tous les continents.Cette étude, élaborée annuellement  a choisi New York comme référence portant l’indice 100. Ainsi, les variations monétaires ont été déterminées en fonction du dollar américain. De ce fait, l’enquête a démontré d’important remaniement au niveau des positions. La majorité des villes européennes ont reculé du classement. Varsovie a dégringolé de la 35ème à la 113ème place, au moment où Glasgow  a occupé la 129ème place et Birmingham la 125ème position, enregistrant, respectivement, une perte de 60 et 59 places. Les villes du Suède, d’Ukraine, de la République Tchèque, de Roumanie et la Hongrie ont enregistré, quant à elles, une baisse allant de 36 à 48 places. D’autre part, les villes allemandes et espagnoles ont perdu entre 8 et 11 places. La tendance baissière a été également relevée en Australie, Nouvelle-Zélande et Inde. Se référant à l’enquête, toutes les villes américaines ont progressé dans le classement. New York arrive en tête, passant de la 22ème à la 8ème position. Par cette progression, elle intègre le Top 10 de l’année. Pour rappel,cette étude vise à aider les gouvernements et les entreprises à évaluer «le montant des primes d’expatriation pour leurs salariés en mobilité internationale».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *