Casablanca-Settat : Les autorisations commerciales désormais en un seul clic

Casablanca-Settat : Les autorisations commerciales désormais en un seul clic

La région lance «Rokhas.ma»

La dématérialisation des autorisations commerciales au niveau de la Région Casablanca-Settat se confirme. Un nouveau service, bientôt mis en ligne, viendra gérer de façon numérique les procédures de prise de rendez-vous, le dépôt, l’examen ainsi que l’octroi des autorisations commerciales sur l’ensemble du périmètre de la région.  Baptisée «Rokhas.ma», cette plateforme sera opérationnelle à partir du 15 mars au niveau de Casablanca pour s’ouvrir progressivement à Mohammedia (18 avril), Mediouna (27 avril), Nouaceur (16 mai), Settat (6 mai), Berchid (27 juin), Benslimane (10 juillet), El Jadida (21 juillet) et Sidi Bennour (31 juillet). La signature du contrat de prestation de ce service a eu lieu, lundi 13 février, à Casablanca, en présence de Khalid Safir, wali de la région Casablanca-Settat.

En exprimant à cette occasion, M. Safir a indiqué que le lancement de cette plate-forme s’inscrit dans le cadre du plan d’action de la commission régionale de l’amélioration de l’environnement des affaires (Crea Casa- Settat). Selon le wali de la région, «Rokhas.ma  a pour finalité de renforcer l’attractivité économique de la région ainsi que d’améliorer  le climat régional des affaires et par ricochet hisser le positionnement du Maroc dans les classements internationaux notamment le Doing business». Fruit d’un partenariat public-privé, «Rokhas.ma» vient couronner les efforts de dématérialisation consentis au niveau de la région. Citons à cet effet «Casaurba» qui a été conçue pour la gestion des autorisations de construire. L’impact de cette dernière s’est mesuré au niveau du Doing Business permettant au Maroc d’avancer par une dizaine de points dans ce classement mondial. Au niveau du Conseil régional d’investissement (CRI Casa-Settat), le lancement de la plate-forme a été précédé par une série de rencontres et de concertation. Abdellah Chatter, président du CRI, énumère dans ce sens 18 séances de travail. «Ces rencontres, ont donné naissance à un système de gestion intégré qui offre aux opérateurs économiques un meilleur service en termes de coût et de temps», explique le président du CRI Casablanca-Settat.

Notons que le CRI a lancé un appel à manifestation pour déterminer le prestataire de ce service. Le but étant de mettre en compétition les meilleures offres en termes de technologie et de prix. Le choix s’est porté sur la société Ribatis qui a développé une plate-forme de connexion reliant les demandeurs d’autorisation et les différents fournisseurs de produits de services. Le coût peut varier entre 0 et 150 dirhams et ce selon la prestation choisie. Quant aux activités économiques couvertes par ce service, on note : les officines de pharmacie et transfert des activités, les débits de tabacs manufacturés, la fabrication des produits de cuir, les boulangeries, les pressings, les bains maures, les salles de sport et les activités dans une unité dans la zone industrielle.

La plate-forme couvre, entre autres, les demandes d’autorisation pour l’exploitation de terrasses de cafés, l’organisation de manifestations, l’installation des antennes-relais, les tournages, les stationnements réservés, l’affichage publicitaire, les toitures d’immeubles et les enseignes commerciales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *