Castel investit le vignoble Marocain

Castel investit le vignoble Marocain

Le Groupe Castel, repreneur des Brasseries du Maroc, s’est donné pour mission de rendre sa splendeur au vignoble Marocain. «Après six années de travaux et d’efforts, les premiers raisins sont récoltés et le renouveau du vignoble est assuré », affirme Jean-Marie Grosbois, Directeur Général du Groupe Brasseries du Maroc. La société vient de s’attaquer au marché du vin en lançant trois vins, correspondant à quatre marques : Bonassia, Comtesse de La Courtablaise et Larroque (rouge et rosé). Ainsi, Bonassia, vin rouge d’appellation d’origine garantie (A.O.G), porte le nom des propriétaires français qui ont entretenu la propriété sise au sud-est de Meknès. Le vignoble est constitué de 33 ha pour une superficie totale de 43 ha. Le domaine de Comtesse de La Courtablaise fait partie des six domaines composant le vignoble de Beni M’Tir dans la région de Meknès. Il est séparé du domaine El Baraka par une voie ferrée et tous deux bénéficient d’une superficie de 128 ha. A.O.G, le domaine porte, lui-aussi, le nom de ces anciens propriétaires français. Le troisième vin lancé est le domaine Larroque, en rouge et rosé. Sa particularité réside dans son terroir au pied des contreforts de l’Atlas, sur un sol très fin de couleur marron. Il est connu pour conserver l’humidité et empêche la diffusion de la maladie du phylloxéra. Ce domaine est parmi les rares à développer un vignoble « franc de pied », plants enracinés directement dans le sol sans porte greffe (plants types étudiés pour résister à différents types de sols ou maladies). Depuis son implantation en 1994, ce sont aujourd’hui 1050 ha de vignes exploitées sur deux régions historiques (Boulaouane et Meknès), quatre appellations (Zehroun, Doukkala, Beni M’tir et Guerrouan) et 13 domaines. « C’est en mariant la technologie moderne (irrigation) et les méthodes ancestrales (plantations manuelles) que Castel a développé un vignoble qualitatif composé de cépages nobles tels que le Cabernet Sauvigon, le Merlot ou la Syrah pour les vins rouges et le Cinsault et le Grenache pour les vins gris », estime le Directeur général des Brasseries tout en ajoutant « nous avons opté pour la valeur ajoutée plus que pour les volumes. C’est pourquoi nous nous situons dans le haut de gamme ». Les caves Castel aux moyens techniques modernes, constituent la première unité de vinification du Maroc à ce jour. Les unités de Boulaouane (31 000 hl) et de Meknès (85 000 hl) sont équipées de conquêts de réception en inox, de pressoirs pneumatiques, d’échangeurs thermiques d’une capacité de 1,2 million de frigories et de cuves en inox de vinification et d’élevage thermos-régulées autonomes et programmables. Il est à rappeler que Castel avait repris les Brasseries du Maroc pour un montant global de 1,7 milliards de DH. Un communiqué de la société en date de juin 2003 faisait état de la cession de l’activité boissons gazeuses pour un montant de 73 millions de dollars. Donc, SNBM (Société Nouvelle des Brasseries du Maroc) qui s’est vue confier la branche bière, la distribution (SIM) et la fabrication de casiers à bouteilles (Maropac) peut être valorisée à 1 milliard de DH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *