CCG : Nouveaux champs de garantie

À l’occasion de la tenue, mardi 10 février à Rabat, de son Conseil d’administration, la Caisse centrale de garantie (CCG) a fixé le plafond de ses engagements à 500 millions DH pour l’activité de la CCG pour compte propre, 2.000 millions de DH pour les fonds de garantie relatifs au logement social, dont 1.650 millions de DH au titre du Fonds de garantie des prêts au logement au profit des adhérents de la Fondation Mohammed VI de promotion des oeuvres sociales de l’éducation-formation (FOGALEF), en plus de 500 millions de DH en ce qui concerne les autres garanties et opérations de financement géré pour le compte de tiers.
Les résultats présentés font état, durant l’année dernière, de 318 projets agrées pour un engagement global de 449,18 millions de DH.
Ainsi, la Caisse a participé dans cet engagement total à hauteur de 391 millions DH. Le reste étant apporté par le Fonds de garantie pour la mise à niveau des entreprises « FOGAM » (5,78 millions de DH) et le Fonds de garantie des prêts à la création de la jeune entreprise (52,3 millions de DH).
« L’accroissement notable du nombre de projets agréés et du volume des garanties octroyées par rapport aux quatre derniers exercices (1999-2002) a été favorisé, notamment par le démarrage de l’activité du Fonds de soutien aux entreprises du textile et de l’habillement (Fortex), du Fonds de rénovation des unités hôtelières « Renovotel » et du Fonds de garantie des prêts à la création de la jeune entreprise », a indiqué Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation. Pour le ministre, l’activité de la CCG est appelée à connaître un développement significatif durant l’exercice 2004 en raison de la montée en puissance des mécanismes déjà mis en place et du démarrage de nouveaux fonds dédiés au logement social.
Dans le détail, le directeur général de la CCG, Omar Alaoui Benhachem, a précisé que 51 % des projets agréés en 2003 concernent les jeunes entreprises, 37 % les PME-PMI et 12 % des entreprises de taille plus grande. « Ces projets totalisent un investissement global d’environ 1,86 milliard de DH et devraient générer 3.607 emplois directs », a-t-il ajouté. La caisse a connu en septembre 2003 le démarrage de l’activité du FOGALEF. Le nombre de dossiers agréés jusqu’au 10 février 2004 s’élève à 1009 représentant des crédits bancaires de 159,40 millions de DH. Il est à noter que les administrateurs ont enregistré, avec satisfaction, l’élargissement des possibilités d’intervention de la CCG et la diversification de son domaine d’action, considérant que la Caisse dispose désormais d’une panoplie d’instruments de garantie et de cofinancement à même de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans le financement de l’investissement.
Ainsi, de nombreuses mesures adoptées par le gouvernement en vue d’améliorer l’environnement de l’investissement et d’accélérer le processus de mise à niveau des entreprises sont entrain d’impacter positivement la caisse. Dans ce cadre, la mise en place, avec la contribution de l’Union européenne, du Fonds national de mise à niveau (FOMAN), destiné principalement à cofinancer avec les banques, à des conditions avantageuses, vise l’amélioration de la compétitivité des entreprises industrielle face à la concurrence étrangère. Également, la création de deux fonds de garanties dédiés au logement social, dont la gestion a été confiée à la CCG, est un évènement majeur dans la vie de la caisse. Il s’agit de « FOGALOGE-Public » et « FOGARIM » destinés à couvrir les prêts bancaires pour l’acquisition ou la construction de logements à caractère social en faveur respectivement du personnel du secteur public et des populations à revenus modeste ou irréguliers. Concernant l’activité de cofinancement avec les banques des programmes de mise à niveau, Omar Benhachem a souligné que la CCG a agréé 13 dossiers dans le cadre du Fortex, soit un investissement de 50,62 millions DH, précisant que la Caisse a également approuvé 7 dossiers dans le cadre du Rénovotel, portant sur des programmes de rénovation d’unités hôtelières se chiffrant à 124,40 millions DH. Le directeur de la CCG a mis l’accent, par ailleurs, sur l’élargissement du cadre de partenariat par la signature de plusieurs conventions concernant la création de nouveaux mécanismes de garanties et de cofinancement, rappelant le renforcement des actions de promotion, d’assistance et de conseil en faveur des investisseurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *