CCI : un programme et des hommes

CCI : un programme et des hommes

La Chambre de commerce internationale Maroc relance ses activités. Son président, Abdelhak Bennani, a présenté à la presse hier, mardi 4 juillet, à Casablanca, le nouveau Conseil d’administration ainsi que sa vision de la CCI-Maroc. «La CCI-Maroc s’est réorganisée à travers une triple action de restructuration institutionnelle, financière et fonctionnelle. Il faut rappeler aussi que la CCI est connue pour avoir élaboré des règles à l’intention des entreprises, notamment en matière d’arbitrage», a tenu à préciser M. Bennani. Les objectifs de cette association s’articulent autour de trois axes : promotion des investissements internationaux, renforcement de la croissance économique ainsi que la promotion de l’économie de marché. 
Y aura-t-il un chevauchement avec la mission de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) ?  «Non ! C’est plutôt un rôle de complémentarité puisque notre action concerne plutôt l’échelle internationale. D’ailleurs, notre Conseil d’administration compte parmi ses membres Moulay Hafid ElAlamy qui vient d’être élu à la tête de la CGEM», rétorque-t-il. Pour cette nouvelle organisation, on met en exergue «les personnalités de choix qui composent le Conseil d’administration». Et ce sont des chefs d’entreprises connus dans le monde des affaires qui ont adhéré à cette association. Certains d’entre eux président les huit commissions de la CCI-Maroc. Celle chargée du dossier de l’arbitrage est l’une des commissions qui bénéficient d’une importance particulière.
Présidée par Mohamed El Mernissi, un professeur de Droit, elle a pour vocation de promouvoir le règlement de litiges par arbitrage. «Des études ont révélé que l’appareil judiciaire figure parmi les motifs de réticence des investisseurs. C’est dans cette optique que nous voulons favoriser l’arbitrage en le prévoyant même dans les contrats», remarque M. El Mernissi.
En effet, la CCI-Maroc a créé une Cour privée d’arbitrage au mois de janvier 1999. Depuis cette date, cette cour n’a examiné que quelques dossiers en deçà de ses attentes. Mais, le projet de loi sur l’arbitrage, actuellement en discussion à la Chambre des députés, donne de l’espoir aux membres de cette commission. D’ailleurs, à la prochaine rentrée, la CCI-Maroc a programmé un séminaire sur l’arbitrage.


 Les commissions de la CCI


Chaque commission de la CCI-Maroc est présidée par un membre du Conseil d’administration. La liste des présidents de ces huit commissions :
• Arbitrage : Mohamed El Mernissi, professeur de Droit.
• Techniques et pratiques bancaires : Joel Sibrac, président du Directoire BMCI.
• Droit et pratiques du commerce international : Jaloul Ayed administrateur directeur général BMCE Bank.
• Marketing et publicité : Ahmed Chami, directeur général du Groupe Saham.
• Concurrence et mondialisation : Ali Moamah président, SINFA.
• Fiscalité : Abderrahman Sâaidi, Président du Cabinet Sâaidi et Associés. 
• Prévention des délits commerciaux: Larbi Bellaha, président du Directoire, Régie des Tabacs «Groupe Altadis»
• Commerce électronique : Karim Bernoussi, P-DG de T.W.W.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *