CCIS : le chemin de la viabilité

CCIS : le chemin de la viabilité

ALM : Quels sont les chantiers qui vous paraissent prioritaires ?
Driss Houat : Tout d’abord, changer le statut des Chambres de commerce pour qu’elles soient plus efficaces. Les 28 Chambres que compte le Royaume doivent pouvoir assurer une mission de promotion pour mieux vendre le Maroc à l’international. En tant que Fédération, il nous paraît urgent de reprendre contact avec la CGEM et les autres associations tout en étant à l’écoute des projets du gouvernement. De même, nous devons œuvrer pour ne plus créer de double-cloisons entre les Chambres.

Quid du contrat-programme ? Est-il toujours d’actualité ?
Le contrat-programme couvre toute la réforme des Chambres de commerce. Nous sommes actuellement en train de préparer tout ce qui est administratif. Il y a de nouveaux statuts que nous avons déposés. Cela va permettre aux Chambres de commerce de gérer des zones industrielles, des ports, des aéroports et de produire leurs propres ressources. Nous espérons que cette loi va être votée d’ici la fin de l’année.

Et la restructuration ?
Nous y sommes . Il  y a un programme de départ volontaire en cours. En même temps, nous allons aussi recruter des contractuels  sur la base de contrats d’objectifs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *