Ce que prévoit ADM pour 2017

Ce que prévoit ADM pour 2017

Mesures, budgets, reprofilage de la dette, réorganisation, industrialisation…

Dans le cadre de la gestion active de la dette, le conseil d’administration a autorisé le rachat d’une partie de la dette en dinar koweïtien, et ce à hauteur de 2,9 milliards de dirhams.

Les mesures stratégiques proposées par la Société nationale des autoroutes du Maroc ont été validées. C’est ce qui a été décidé lors du dernier conseil d’administration d’ADM tenu récemment sous la présidence de Mohamed Boussaïd, ministre de l’économie et des finances et ministre de l’équipement, du transport et de la logistique par intérim. De par cette nouvelle vision, Autoroutes du Maroc ambitionne d’assurer à la fois la pérennité de l’entreprise et sa performance. «Ces mesures stratégiques couvrent à la fois la satisfaction du client comme priorité absolue, la performance opérationnelle par métier y compris l’expertise dans les nouveaux métiers, le modèle organisationnel et  managérial en phase avec les nouveaux objectifs et la performance financière à mettre en œuvre dans le cadre du plan de transformation global», relève-t-on dans ce sens d’ADM. Et de poursuivre : «Aujourd’hui, ADM vit une transition qui marque un tournant dans sa vie d’entreprise dans un contexte où le client, toujours de plus en plus exigeant, attend des prestations d’un niveau très élevé tant en matière de confort et de sécurité que de qualité de service». La restructuration financière d’ADM a également été à l’ordre du jour du conseil d’administration. Les actions de reprofilage de la dette d’ADM ont été entamées.

Dans le cadre de la gestion active de la dette, le conseil d’administration a autorisé deux opérations d’optimisation. Il s’agit en effet du rachat d’une partie de la dette en dinar koweïtien, et ce à hauteur de 2,9 milliards de dirhams. «La finalité étant de réduire le coût et de couvrir le risque de change que représente le dinar koweïtien par le biais d’un prêt garanti par l’Etat et contracté auprès de banques marocaines», explique Autoroutes du Maroc. Il est également question d’optimiser la dette obligataire d’ADM par le rachat d’anciennes obligations à taux onéreux pour un montant de 5,9 milliards de dirhams. Elles seront par ailleurs remplacées par de nouvelles obligations à des taux mieux adaptés.

Par ailleurs, une nouvelle organisation a été adoptée pour ADM. Aussi, une nouvelle mouture de son statut du personnel a été approuvée permettant à ADM de motiver ses hauts potentiels et capter de nouvelles compétences. Ces actions  viennent accompagner la stratégie d’industrialisation d’ADM et de modernisation de l’exploitation du réseau d’autoroutes. Le conseil d’administration a également été  une occasion pour conclure une convention d’assistance technique entre ADM et un opérateur autoroutier international. Ce partenariat vise à accélérer l’automatisation et la digitalisation du péage entamées par l’entreprise fin 2014. Pour rappel,  le budget d’ADM pour l’année 2017 a été approuvé. Il prévoit le démarrage d’investissements visant à décongestionner le Grand Casablanca, en l’occurrence l’autoroute Tit Mellil – Berrechid, l’élargissement à 2×3 voies de l’autoroute Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *