Ce qu’il faut pour devenir hôtesse de l’air ou steward

Les décalages horaires, la vie en hôtel et le privilège de voir d’autres pays. Tel est le sort de ceux et de celles qui ont choisi le métier de steward ou d’hôtesse, avec tous les avantages et les inconvénients qu’un tel mode de travail implique. Mais une chose est sûre, c’est un métier d’équipe. L’hôtesse de l’air ou le steward accueille et met en place les passagers. Il/elle s’assure du bon déroulement du vol et de la sécurité à bord, sert et assiste les voyageurs, diffuse les annonces commerciales concernant la vente des produits détaxés.
Le profil d’une hôtesse ou d’un steward obéit à un certain nombre de « normes ». A commencer par l’âge qui doit être situé entre 21 et 30 ans. Un niveau BAC minimum est obligatoire. Une pratique courante de l’anglais (autres langues souhaitées) s’impose également, ainsi qu’une présentation soignée et une élocution aisée doublée d’un sens du contact et du service.
Le sens des responsabilités (assurer la sécurité à bord), la maîtrise de soi, la rigueur et le travail en équipe sont également des conditions sine qua non à l’exercice de ce métier. A cela s’ajoutent une grande disponibilité et une résistance physique et nerveuse (décalages horaires et contacts permanents avec une clientèle très diversifiée). Une expérience professionnelle dans un métier de service (hôtellerie, restauration, vente) est fortement souhaitée quel que soit le diplôme acquis. Il faut aussi et surtout faire preuve de discernement et d’ouverture d’esprit, être volontaire, ordonné, méthodique, rigoureux et circonspect ; il faut aussi avoir le sens de l’organisation, la faculté d’adaptabilité face à des situations diverses, une grande autonomie personnelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *