Centrale Laitière : Des résultats satisfaisants malgré un contexte difficile

Centrale Laitière : Des résultats satisfaisants malgré un contexte difficile

En dépit d’un contexte marqué par la rareté et le renchérissement des matières premières laitières au niveau mondial, tels que la poudre de lait ou les coûts d’emballage, la Centrale Laitière a su redoubler de vigueur pour arriver à inscrire des résultats semestriels satisfaisants à son actif.
Ainsi, et à l’issue des six premiers mois de l’année en cours, le géant laitier a placé son chiffre d’affaires à 1.990 MDH, dépassant ainsi la barre des 12% de croissance par rapport au chiffre d’affaires enregistré sur la même période de l’année précédente, et qui, pour rappel, était de 1.770 MDH.
De son côté, le résultat d’exploitation «évolue favorablement», souligne l’entreprise dans son rapport semestriel. Ainsi, ce résultat a enregistré une progression de 17,6% pour atteindre 272 MDH, au 30 juin 2007.
En territoire négatif. Le résultat financier a subi la distribution des dividendes exceptionnels au titre du second semestre de l’année 2006, ainsi que la baisse des dividendes distribués par la filiale Fromagerie des Doukkala.
De fait, le chiffre marqué sur ce compartiment s’est replié de 12MDH pour s’établir à 18 MDH au lieu des 30 MDH notés au 30 juin de l’année précédente. Autrement dit, cela se traduit par un taux de variation négatif de 41,1% d’une année à l’autre.
S’agissant des éléments exceptionnels, il est à souligner que le résultat non courant s’est inscrit en recul de 27 MDH, en raison de provisions non récurrentes, et ce, pour se placer à «-23MDH, avec un historique 2006 intégrant la plus value sur cession de titres de participation», souligne la Centrale Laitière.
Pour sa part, le résultat net, au terme de ce premier semestre, s’est replié de 2,6%, en s’établissant à 177 MDH contre 181 MDH pour ce qui est de la même période une année auparavant.
À l’origine de ses chiffres, la Centrale Laitière a pu compter sur ses innovations en matière de conception et de création pour arriver à dynamiser ses ventes. Dans ce contexte, le marché des produits laitiers a noté une hausse soutenue par les innovations apportées aux produits. Le marché du lait s’est également amélioré, et l’institution explique cela par «la faveur de l’évolution qualitative de la collecte laitière consécutive aux dispositifs et programmes d’encadrement des producteurs partenaires», mais aussi «la progression constante de la demande de lait Salim». Sur le répertoire de ses perspectives, la Centrale Laitière opte pour la voie de la détermination, pour affirmer que «malgré le trend haussier des prix de plusieurs intrants stratégiques, la Centrale Laitière confirme les prévisions précédemment annoncées et prévoit une progression de son résultat en 2007».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *