Centrales Noor-Midelt I et II : La Banque mondiale injecte 125 millions de dollars

Centrales Noor-Midelt I et II : La Banque mondiale injecte 125 millions de dollars

La Banque mondiale soutient l’innovation en énergie solaire au Maroc. L’institution financière internationale vient d’accorder au Royaume un appui additionnel de 125 millions de dollars, dont une contribution de 25 millions de dollars du Fonds pour les technologies propres.

Ce montant qui équivaut à environ 1,18 milliard de dirhams permettra de financer le développement et la construction des centrales Noor-Midelt I et II. Ces centrales cumuleront à terme une capacité de 600 à 800 mégatwatts, dotant le Maroc d’une infrastructure solaire de rang international lui permettant par conséquent de promouvoir sa transition énergétique vers un avenir propre et renouvelable. «Pour le Maroc, c’est une nouvelle étape vers un avenir propre. Le complexe électrique de Noor-Midelt confirme le rôle pionnier du Maroc dans la région en matière d’énergie renouvelable», relève-t-on de Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb. Il s’agit en effet du deuxième complexe solaire thermodynamique à concentration (CSP) du Plan solaire marocain Noor.

Une nouvelle conception est attribuée à ces centrales combinant à la fois les technologies CSP et photovoltaïque. «La conception de Noor-Midelt repose sur des technologies éprouvées. Son fonctionnement inédit permettra de tirer à la fois parti des technologies CSP mais aussi photovoltaïques sur un seul site», indique pour sa part Moëz Cherif, économiste principal de l’énergie à la Banque mondiale pour le Maghreb. Rappelons que la conception et la construction du nouveau complexe seront pilotées par l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (Masen) qui chapeaute le plan solaire marocain «Noor». Ce dispositif permettra au Maroc de générer   52 % de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici à 2030.

La première centrale à voir le jour est Noor-Ouarzazate.

Portant sur une capacité de 580 mégawatts, ce projet est sans conteste le grand complexe thermodynamique à concentration (CSP) au monde. La Centrale alimentera en électricité plus d’un million d’habitants. Elle contribuera, par ailleurs, à réduire la dépendance du Maroc au pétrole à hauteur de 2,5 millions de tonnes par an et les émissions de carbone de 760.000 tonnes par an.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *