Centrales solaires et éoliennes: Green Of Africa se positionne au Maroc et en Afrique

Centrales solaires et éoliennes: Green Of Africa se positionne au Maroc et en Afrique

Green Of Africa traduit ses ambitions en actes. Après une année et demie de sa création, le producteur indépendant d’énergie électrique produite à base d’énergies renouvelables a renforcé en marge de la COP22 sa collaboration avec différents partenaires. 

Le but étant de rallier ses forces à d’autres développeurs afin de concrétiser rapidement les projets. Green of Africa, née d’une alliance stratégique entre trois groupes marocains de 1er rang leaders dans les finances, l’énergie et l’industrie, vient de sceller un partenariat avec Voltalia en vue de créer une société qui co-développera une série de projets apportés par chacune des deux parties. «Notre partenariat s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale que  Green Of Africa définit conjointement avec Voltalia. Le protocole d’accord que nous venons de signer vise à développer un certain nombre de projets que nous avons dans notre pipeline», explique Karim Hessissen, DG de Green Of Africa, dans un bref entretien accordé à ALM, en marge de la journée thématique dédiée au secteur de l’énergie lors de la COP22. Green of Africa et Voltalia contribueront dans un premier temps à la finalisation de deux projets éoliens au Maroc pour un total de 140 mégawatts, dont un dédié à la plus haute tension et l’autre pour la moyenne tension. «La réalisation de ces centrales se fera progressivement.

Nous déploierons notre projet en fonction du renforcement du réseau», explique le directeur général de Green Of Africa.  Green of Africa et Voltalia ambitionnent d’avoir le premier parc éolien en opération d’ici fin 2018.  Les centrales éoliennes prévues dans le cadre du partenariat Green Of Africa et Voltalia couvriront les besoins en électricité de leurs clients industriels en produisant l’équivalent de la consommation annuelle de 650.000 Marocains. En outre, Green of Africa  a ratifié en marge de la COP22 un partenariat stratégique sino-marocain pour le développement de projets solaires en Afrique, et ce dans le cadre du consortium Novare Energy, Green Of Africa, Risen Energy et l’opérateur chinois CRCC, réuni au sein de la société Novashams.

Le consortium s’engage à la construction d’une centrale solaire photovoltaïque dans les régions de Marrakech d’une capacité de 108 mégawatts, et ce sur une superficie de 250 hectares. D’un investissement total de 150 millions d’euros, le projet comprend 3 pôles, à savoir la construction de la ferme solaire, un institut supérieur de formation sino-marocain et un pôle industriel. Les partenaires soulignent à cet effet que la ferme solaire servira de référence au lancement du partenariat du développement stratégique de projets solaires en Afrique. Elle permettra de fournir la ville de Marrakech en électricité propre, avec une équivalence de 16% de la consommation de la ville, et permettra une réduction de 140.000 tonnes de CO2 par an.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *