Centre des TPE solidaires : 18 millions de dirhams d’appui à ce jour

Centre des TPE solidaires : 18 millions  de dirhams d’appui à ce jour

L’équipement financé à hauteur de 300.000 DH

Presque 56 jeunes porteurs de projets sont suivis actuellement par le Centre des TPE solidaires (CTPES) au niveau de Casablanca. Cet effectif représente la deuxième et la troisième promotions du centre dont la mission est d’encourager l’entrepreneuriat des jeunes issus de quartiers défavorisés. La première promotion, quant à elle, est d’ores et déjà mise sur le marché réel. Il s’agit des 35 jeunes entrepreneurs reçus par Sa Majesté le Roi en février dernier et dont les projets illustrent la réussite de ce programme initié par le centre sous l’égide de la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

Cet accompagnement porte à ce jour sur un appui financier de près de 18 millions de dirhams engagés pour l’achat d’équipement pour les projets retenus au titre des trois promotions. «Le Centre est en premier lieu un espace dédié à la promotion et la vulgarisation de l’esprit entrepreneurial. Nous disposons d’un dispositif d’accompagnement qui démarre essentiellement de la diffusion de l’information jusqu’à l’incubation voire la post-incubation», nous explique Youssef Errami, directeur du CTPES. Le process d’accompagnement est décliné en trois grandes étapes. La première phase a pour titre phare «Oser et proposer».

Les représentants du centre œuvrent dans un premier temps à renforcer la relation de proximité avec les bénéficiaires et à établir un lien de confiance avec eux pour les aider à s’ouvrir et mener jusqu’au bout leur rêve entrepreneurial. De ce fait, des séances de coaching sont offertes gratuitement sur une durée de deux à trois mois aux entrepreneurs potentiels repêchés dans des maisons de jeunesse, centres de formation et associations locales. Après avoir réussi à convaincre une commission multidisciplinaire, ces jeunes entament une nouvelle étape de leur parcours, à savoir la pré-création de l’entreprise. «Lors de cette étape nous accompagnons le porteur de projet à établir son business plan. Contrairement à ce qui se fait, notre approche porte essentiellement sur l’impact. D’ailleurs c’est une obligation qui nous permet de faire le sourcing dans de meilleures conditions et garantir la pérennité des projets», précise M. Errami. Le centre se positionne ainsi comme un accompagnateur complémentaire de l’ensemble des partenaires de la scène entrepreneuriale. Il apporte à la fois l’appui financier et logistique aux bénéficiaires et leur garantit également une incubation de 18 mois. Cependant, un système de sélection et de profilage est à respecter. Hors l’appartenance à un quartier défavorisé, le candidat doit par ailleurs proposer un projet qui tourne autour d’un investissement de 350.000 dirhams.

Pour bénéficier du soutien financier, une commission technique et financière étudie la viabilité du projet afin de réduire les risques qui peuvent entraver le démarrage de l’entreprise. En adhérant à ce circuit, le projet s’inscrit directement dans une démarche formelle. Ainsi, le centre assure le financement en équipement à hauteur de 300.000 dirhams et offre à l’entrepreneur un local tout au long de sa durée d’incubation. Après 18 mois, et si le projet affiche une évolution correcte de son chiffre d’affaires et un bon impact de recrutement (2 emplois permanents), l’entrepreneur peut bénéficier à titre gracieux de la totalité de l’équipement qui lui a été acheté. De même, des séances de formation lui seront dispensées une fois par mois. Rappelons que le CTPES dispose de 80 ateliers de 40 à 60 mètres carrés dont 50 unités de production et 30 espaces de services.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *