Centre des Très petites entreprises solidaires (CTPES): La TPE cartonne au MabuildExpo

Centre des Très petites entreprises solidaires (CTPES): La TPE cartonne  au MabuildExpo

C’est en force que la Très petite entreprise (TPE) a pris part à la 4ème édition du Salon du bâtiment MabuildExpo, qui s’est tenu du 15 au 18 octobre 2015 au Parc des expositions de l’Office des changes à Casablanca. Le Salon qui a accueilli près de 10.000 visiteurs a été l’occasion pour la TPE de se démarquer par des offres variées et adaptées au monde de la construction et du bâtiment.

Une participation organisée sous la houlette du Centre des Très petites entreprises solidaires (CTPES). Ainsi, ce ne sont pas moins de 34 TPE, toutes relevant du centre, qui ont pris part à l’événement sur un stand de 300 m2. Si certaines ont pu se familiariser avec le contexte du business, en se frottant à des entreprises internationales exposantes dans le cadre d’une proximité concurrentielle ou de rencontres B2B, d’autres ont pu nouer des partenariats, tandis que quelques TPE ont carrément pu dégager des commandes et signer des contrats fermes.

«C’est une véritable opportunité pour ces TPE que de se confronter au contexte des affaires par le biais d’un tel Salon», explique Abdeltif El Kihal, conseiller accompagnateur au sein du CTPES. Et d’ajouter que «les actions du Centre visent donc à inculquer l’esprit de l’auto-entreprenariat aux jeunes, et encourager l’auto-emploi».

Le CTPES est donc un incubateur de très petites entreprises. L’organisme, créé en janvier 2015 par la Fondation Mohammed V, regroupe en son sein toute une pléthore de filières qui vont de la comptabilité à la surveillance électronique, en passant par le cuir, la peinture, les services, ou encore la ferronnerie…

Les candidats sont retenus après présentation de leur dossier de projet d’entreprise. S’ils sont retenus, ils auront systématiquement droit, pendant une durée de 18 mois, d’occuper des locaux à l’intérieur des 7.700 m2 de superficie qu’occupe le Centre. Parallèlement, ils vont bénéficier d’une formation de 18 mois (coaching, élaboration de business-plan, gestion et gouvernance d’une entreprise, vulgarisation des techniques comptables et financières, etc.).

Une fois cette phase passée, les jeunes pourront concrétiser leurs projets avec, à leur disposition, tout le dispositif d’accompagnement nécessaire (fonds de roulement, achat de matériels, etc.).

Ils ont dit

Soufiane Harki, gérant de l’agence de production audiovisuelle Plug On Prod.
«Le Centre m’a permis de créer ma propre entreprise dans l’audiovisuel. Il m’a considérablement facilité la tâche pour apprendre à servir mes clients de la meilleure façon»

Houcine Lammaissi, gérant de Lammaisys, société de vente et de maintien de systèmes informatiques

«Après une expérience de technicien informatique, il était plus que jamais temps pour moi de monter ma propre boîte. Aujourd’hui, j’ai pu décrocher une trentaine de marchés en à peine 6 mois d’existence»

Inass Bouhafssa, gérante de la société de confection textile BHI Style

«Styliste de formation, j’ai pu réaliser un rêve d’enfance : celui de créer ma propre entreprise dans le modélisme et le stylisme de vêtements. Le centre y est pour beaucoup !»
 

Nora Ennatiji, gérante de l’entreprise de décoration intérieure Via Design

«Après l’obtention d’un master dans un cursus universitaire radicalement différent, j’ai suivi une formation en décoration par passion. Aujourd’hui cette passion je la concrétise au travers de ma propre entreprise !»
 

Nabil Moutana, manager de l’entreprise de communication et IT Impactis

«Au début, je n’avais sur moi qu’un simple business plan d’entreprise. Après avoir rejoint le centre, ce qui n’était que simple projet a pu finalement voir le jour. Aujourd’hui, mon entreprise se renforce de jour en jour.»

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *