Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes: Le Maroc, un partenaire engagé

Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes: Le Maroc, un partenaire engagé

En effet, à l’occasion de sa visite officielle à Rabat le 13 octobre, Cosimo Lacirignola, secrétaire général du CIHEAM, a été reçu par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime. Cette rencontre s’est tenue en présence notamment de Gianni Bonini, délégué de l’Italie auprès du CIHEAM.

Aussi, M. Lacirignola a tenu une réunion de travail avec Mohammed Sadiki, secrétaire général du ministère, également délégué du Royaume du Maroc auprès du CIHEAM, accompagné des directeurs centraux du ministère et des directeurs de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et de l’Institut national de la recherche agronomique.

Par ailleurs, l’effet marquant de cette visite a été la signature d’un arrangement bilatéral entre le ministère et le CIHEAM, illustrant la volonté des deux parties de renforcer leur coopération, initiée depuis l’adhésion en 1991 du Royaume du Maroc à l’organisation. Cet arrangement bilatéral vise à concentrer les activités de coopération dans le domaine de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, des territoires ruraux et de la pêche maritime, à travers l’utilisation des instruments de la formation spécialisée, de la recherche en réseaux, de la diplomatie scientifique et de l’assistance technique au développement. Ces principes sont au cœur de la mission du CIHEAM qui fournit des solutions répondant aux besoins de ses Etats membres.

Aussi, le ministère de l’agriculture et le CIHEAM se sont accordés sur une liste de domaines prioritaires de coopération afin de préciser les contours de leur arrangement bilatéral autour de mesures d’accompagnement des politiques institutionnelles, d’environnement et de durabilité, de développement des territoires ruraux et de développement économique à l’international.

L’arrangement bilatéral signé s’inscrit dans le cadre d’un processus en cours, dans lequel le CIHEAM souhaite à la fois réaffirmer et redéfinir ses missions auprès de ses États membres, mais également renforcer ses relations avec les organisations internationales et régionales agissant au service du développement de la Méditerranée.

À noter que la séance de travail qu’a tenue le secrétaire général du CIHEAM avec les responsables marocains a permis de faire le point sur de nombreux projets de coopération menés au Maroc par l’organisation en partenariat avec les institutions marocaines ou ceux déployés à l’échelle du Bassin méditerranéen, dans lesquels des partenaires marocains sont engagés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *