Centre régional d’investissement du Grand Casablanca : Près 8 milliards DH d’investissements au premier semestre

Centre régional d’investissement du Grand Casablanca : Près 8 milliards DH d’investissements au premier semestre

Les 103 projets d’investissements agréés en 2011 à Casablanca permettent la création de 35.067 postes d’emploi. C’est ce qui ressort du bilan du premier semestre 2011 du Centre régional d’investissement (CRI) du Grand Casablanca. Aussi, le document relève que le volume d’investissement durant le premier semestre 2011 a atteint un montant global avoisinant les 8 milliards de dirhams. Ce montant s’inscrit donc dans une hausse de 26% par rapport à la même période de l’année 2010. Ainsi, il s’agit de 103 projets d’investissements qui ont reçu un avis favorable durant le premier semestre 2011 contre seulement 66 pendant la même période en 2010. Aussi, suite aux projets agréés en 2011, le nombre d’emplois créés dans la région a été multiplié par 8, comparé à la même période en 2010. Par ailleurs, l’analyse sectorielle des projets agréés met en relief la prédominance du secteur des «services» qui se retrouve en tête des investissements réalisant le montant le plus élevé avec 3,674 milliards de dirhams. Il constitue ainsi près de 47,61% du total des projets d’investissement au premier semestre 2011. Selon le CRI du Grand Casablanca, «ces chiffres confirment l’évolution de l’économie du Grand Casablanca vers des services à forte valeur ajoutée à l’instar des grandes métropoles internationales». Et c’est également le secteur des Services qui contribue à créer le plus d’emploi avec 30.934 emplois, soit 88,21% du nombre total d’emplois prévus. Aussi, le secteur des BTP occupe la deuxième position avec une enveloppe de 3.051,23 millions de dirhams, il constitue ainsi 39,53% du camembert des investissements casablancais. Sur un autre volet, le Centre régional d’investissement du Grand Casablanca a bouclé le premier semestre 2011 sur un bilan de 2.317 entreprises nouvellement créées avec un investissement initial des entrepreneurs de 615 millions de dirhams, ce montant est en hausse de 2% par rapport à 2010 malgré la disparition attendue du capital minimum pour la création d’une SARL (Société à responsabilité limitée). Dans ce sens, le CRI rappelle qu’en effet, depuis le 1er juillet 2011, la loi n’impose plus aucun capital minimum pour la création d’une SARL et que d’autres amendements ont été apportés au droit des sociétés, notamment la S.A.R.L, publiés par le Bulletin officiel du 30 juin 2011. À ce niveau, le CRI de Casablanca constate une prédominance de la SARL. En effet, ce ne sont pas moins de 90% des nouvelles entreprises créées qui optent pour ce type de formes juridiques. «Cet engouement continue des entrepreneurs s’explique notamment depuis la suppression de l’exigence du capital minimum dans le but de simplifier davantage le formalisme de constitution d’entreprises et d’inciter à la création d’entreprises», explique le CRI. Concernant la répartition sectorielle des investissements casablancais au cours du premier semestre 2011, le commerce  s’arrache la part du lion avec 51% du total des projets agréés. Sur la deuxième marche du podium on retrouve les services s’adjugeant 40% des investissements.  Ces deux segments restent encore les secteurs les plus prisés par les nouveaux entrepreneurs suivis par le bâtiment et les travaux publics qui ne constitue pour sa part que 7% du total des investissements au premier semestre 2011.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *