Chakib Kebbaj : «La convention sera mise en vigueur dès la souscription de 100 adhérents»

Chakib Kebbaj : «La convention sera mise en vigueur dès la souscription de 100 adhérents»

ALM : Une convention cadre a été signée entre votre fédération et le ministère du Tourisme. Sur quoi porte cette décision?
Chakib Kebbaj : Cette convention signée avec le Groupe mutuelle centrale marocaine d’assurances (MAMDA-MCMA), sous la présidence du ministre Yassir Zenagui, vise à définir les conditions et les modalités de souscription aux contrats d’assurances pour les guides de tourisme et les membres de la Fédération.  Elle comprend les contrats de base tel que les assurances maladie, la maternité, les assurances décès-invalidité ainsi que les contrats complémentaires qui englobent les assurances soins complémentaires, l’épargne retraite mutuelle, un compte « Avenir Jeune » et l’assurance individuelle accident. Il est utile de noter que seulement 25% de la population des guides, qui dépasse les 2700 accompagnateurs touristiques sur le plan national, sont salariés. Les 75% restant ne disposent ni de salaires ni de couverture sociale.
 
À combien s’élève la cotisation ? Et combien de guides bénéficieront, en premier lieu, de cette couverture ?
La cotisation sera de 1100 dirhams par an pour les adultes et 850 dirhams par enfant. La couverture médicale sera de 80% pour l’hospitalisation et la médication.  Au début, il nous a été difficile pour nous de faire un recensement des bénéficiaires au niveau national. Dans ce sens, nous avons pris la ville de Fès comme ville-pilote pour cette opération. Les guides dans cette région ont manifesté un grand intérêt pour ce projet. Près de 180 guides au niveau de Fès ont salué cette initiative. Si ces 180 guides souscrivent à cette mutuelle avec leurs familles, nous nous retrouverons avec un nombre d’adhérents dépassant les 280 personnes dans la ville de Fès. Notons que la mise en vigueur de cette convention sera à partir de la souscription de 100 adhérents. Nous avons convenu également de réduire la cotisation une fois le seuil des 400 adhérents sur le plan national est franchi. Dans ce sens, des rencontres d’information sont prévues à Marrakech, Agadir, Casablanca, Rabat, Tanger et Tetouan pour présenter ce projet aux guides résidant dans lesdites villes.
 
Comment s’organise la profession des guides touristiques au Maroc ?
Le métier est dépendant de l’offre du marché. Actuellement nous souffrons des suites de la conjoncture économique et politique qui sévissent dans le monde. De plus l’attentat de Marrakech a aggravé en quelque sorte la situation. Cette année, nous n’avons pas bénéficié de saison touristique qui démarre habituellement en mai. En chiffre, je dirai qu’à peine 10% des guides nationaux travaillent actuellement. La situation est très précaire dans certaines villes marocaines. Compte tenu de cette situation, les honoraires des guides et leur appellation changeront. Nous aurons affaire prochainement aux guides de ville,  des circuits touristiques et des espaces naturels. De même, nous œuvrons à ce que les honoraires soient fixé à 400 DH, 300 DH et 250 DH par jour, et ce, selon la qualité de la prestation et le classement de l’hôtel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *