Chantiers gouvernementaux : Dix priorités pour les cinq prochaines années

Chantiers gouvernementaux : Dix priorités pour les cinq prochaines années

Dix priorités ont été fixées dans le programme gouvernemental pour les cinq prochaines années à venir. Il s’agit du renforcement des infrastructures, l’eau, l’énergie, l’accès au logement, la promotion de l’investissement et des exportations, les mines, la pêche maritime, le tourisme et l’artisanat, l’agriculture et le soutien à l’entreprise. S’agissant du renforcement des infrastructures de transport, le gouvernement Abbas El Fassi compte veiller au parachèvement du premier plan structurel autoroutier avec la réalisation des tronçons Marrakech-Agadir et Fès-Oujda. Ce qui permettra à porter à 1.500 km d’autoroutes à l’horizon 2010. Il y a également la mise en oeuvre du deuxième plan structurel autoroutier avec le lancement des travaux de réalisation de 380 km d’autoroutes. Lors de la présentation de la déclaration gouvernementale, mercredi 24 octobre 2007, le Premier ministre a précisé que la ville de Beni Mellal sera reliée au réseau autoroutier et qu’il sera procédé au renforcement de la capacité de l’axe Casablanca-Rabat et au lancement des travaux de réalisation du tronçon El Jadida-Safi. Pour la rocade méditerranéenne Tanger-Saâdia, le Premier ministre a relevé que le dernier tronçon de cet important projet sera fin prêt à l’horizon 2011. Le gouvernement compte accélérer la réalisation des routes rurales afin de passer de 1.500 km à 2000 km par année. Ce qui permettra l’achèvement du second Programme national des routes rurales (PNRR) et le désenclavement de 80 % de la population rurale à l’horizon 2012. Dans le secteur du transport ferroviaire, il est prévu le parachèvement des travaux de réalisation de la ligne Taourirt-Nador et la liaison du port Tanger-Med au réseau ferroviaire en 2008, ajoutant qu’il sera procédé également au lancement en cette année 2009 des travaux de construction du premier tronçon de la ligne TGV (Train à grande vitesse) Tanger-Casablanca. Dans le secteur portuaire, l’action gouvernementale sera axée sur l’achèvement du premier terminal à conteneurs et du port passager et roulier de Tanger-Med, ainsi que du deuxième terminal à conteneurs à l’horizon 2012. Dans le secteur hydrique, le gouvernement El Fassi compte poursuivre la mobilisation des eaux superficielles à travers la réalisation de 10 grands barrages et de 60 autres d’ampleur moyenne et petite d’ici à 2012. Côté énergie, le gouvernement veut réaliser des économies de 15 % de la consommation nationale d’énergie. Et ce en mettant en place une stratégie d’approvisionnement en énergie, de diversification de ses ressources et d’utilisation des énergies renouvelables. Dans le domaine de la pêche maritime, le plan de l’équipe El Fassi sera axé sur une politique intégrée pour le développement de ce secteur, tenant compte des spécificités nationales et de la concurrence sur le marché international, selon la déclaration gouvernementale. Pour le développement du secteur touristique, il sera procédé à la dynamisation du plan national destiné à promouvoir le secteur conformément à la Vision 2020 et à l’accompagnement des contrats-programmes visant à porter de 150.000 à 265.000 lits la capacité d’accueil à l’horizon 2012. Cette action permettra de générer plus de 80.000 emplois directs et d’augmenter les recettes touristiques de 60 milliards DH actuellement à 90 milliards  DH à l’horizon 2012. Pour l’artisanat, il y a la mise en oeuvre de la stratégie 2015 et la dynamisation de l’Observatoire national de l’artisanat pour assurer le suivi du secteur.
Dans le chapitre de l’appui aux entreprises, le gouvernement veut alléger le fardeau fiscal qui pèse sur les entreprises. De nouvelles dispositions fiscales feront donc leur entrée à partir de cette année pour améliorer la compétitivité et la capacité d’investissement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *