«Chekaya.ma», un portail dédié aux réclamations des usagers du service public

«Chekaya.ma», un portail dédié aux réclamations des usagers du service public

Il sera lancé à partir du 1er janvier 2018

Le citoyen poura transmettre sa réclamation qui est relayée, selon son contenu, à l’administration concernée pour traitement, et suivre à tout moment l’avancement de sa doléance en ligne.

C’est à partir du 1er janvier 2018 que sera lancée une nouvelle plate-forme baptisée «Chekaya.ma». Celle-ci sera dédiée aux réclamations des usagers du service public. Ainsi le citoyen poura transmettre sa réclamation qui est relayée, selon son contenu, à l’administration concernée pour traitement, et suivre à tout moment l’avancement de sa doléance en ligne.

Dans ce sens, une convention de partenariat portant sur le développement de ce portail unifié de traitement et de gestion des réclamations des usagers a été signée, jeudi 13 septembre 2017, à Rabat, par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, et Mohamed Ben Abdelkader, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique. En effet, cette convention s’inscrit dans le cadre de l’application des Hautes directives de SM le Roi, contenues dans le discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la première session de la première année législative de la dixième législature (14 octobre 2016), appelant à la généralisation de l’administration électronique et à l’amélioration de la qualité des prestations offertes par l’administration au citoyen qui «a le droit de recevoir des réponses à ses requêtes et des solutions aux problèmes qu’il lui expose». «Nous avons bien capté le message de SM le Roi avec la volonté de transformation plus rapide. Ce portail sera plus proche du citoyen et à l’écoute de ses réclamations et questionnements», a indiqué à ce sujet Moulay Hafid Elalamy. Mohamed Ben Abdelkader a indiqué pour sa part que «cette plate-forme offrira plusieurs avantages aux citoyens dont l’objectif d’améliorer la qualité des services rendus aux usagers et de répondre aux attentes et besoins des citoyens».

E-reclamation est actuellement opérationnelle au niveau de 29 ministères et  établissements publics, 18 administrations (dont 5 ministères) sont en cours de finalisation. L’ensemble devrait être achevé en novembre, avec l’inclusion de l’ensemble des ministères. Il est à noter que ce portail harmonisé et intégré offre un nouvel espace d’échange, de partage entre citoyen et administration. Il participe également à promouvoir les principes de transparence et de bonne gouvernance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *