China Trade Week Morocco : Top chrono

China Trade Week Morocco :  Top chrono

Casablanca abrite à partir de ce mercredi la première édition du «Chinatrade Week Morocco». 

Une manifestation qui vient promouvoir les échanges commerciaux entre les entreprises marocaines et chinoises. Organisé par Middle East international Exhibition (MIE) et Forum 7 en collaboration avec la Chambre chinoise du commerce international, ce forum qui se poursuit jusqu’au 22 décembre offrira aux opérateurs marocains et chinois de multiples opportunités d’investissements dans des secteurs porteurs dont l’énergie, l’infrastructure et la technologie.

«China Trade Week Morocco  est une plate-forme idéale pour les hommes d’affaires locaux et chinois. Une occasion pour eux d’échanger et de développer les fondements d’un commerce rentable», apprend-on des organisateurs précisant que l’offre qui sera présentée durant cet événement répondra aux besoins des opérateurs en produits de haute qualité et à prix concurrentiel. Au total, plus de 1.000 produits seront exposés couvrant le secteur de l’énergie, électricité, construction, électroménager, textile et loisirs. Le salon connaîtra la participation d’une centaine d’exposants et table sur la présence de 4.000 visiteurs. 

De même, des animations scientifiques seront au programme. Des conférences seront organisées permettant aux professionnels marocains et chinois d’échanger autour des perspectives de coopération et partager leurs expériences dans leurs secteurs d’activités respectifs. Des rendez-vous B2B seront également prévus lors du «China Trade Week». Rappelons que le choix du Maroc pour abriter cette manifestation commerciale est expliqué par les orientations stratégiques du pays en vue de faire du Royaume un hub régional.  Cet événement est inspiré de l’initiative «One Belt, One Road» à laquelle adhère le Maroc.

Le Royaume fait en effet partie des premiers pays africains à intégrer la nouvelle route de soie. Une adhésion qui contribuerait à consolider le partenariat sino-marocain, notamment en termes d’investissements et d’accessibilité aux marchés africain et arabe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *