Chômage : Les femmes trinquent

Chômage : Les femmes trinquent

« Activité, Emploi et chômage – premier trimestre 2004 », est l’intitulé de la récente enquête menée par le Haut Commissariat au Plan. Entre le premier trimestre 2003 et celui de cette année, l’enquête indique que près de 362.000 nouveaux postes d’emploi ont été créés et ce dans les différents secteurs institutionnels de l’économie nationale.
Le Haut Commissariat au Plan ajoute que plus de 33 % de ces nouveaux postes sont non rémunérés et que plus de 61 % ont été créés dans le milieu urbain. Sur les 362.000 nouveaux postes créés, 260.000 sont des emplois salariés, 25.000 postes créés par l’auto-emploi et 43.000 postes restant sont des empois crées par des « associés ou membres de coopératives ».
L’enquête menée par le Haut Commissariat au Plan qualifie cette évolution de l’emploi de « très favorable ». Elle remarque que le ratio «emploi – population en âge de travailler” affiche une note positive. En fait, ce ratio, renseignant sur l’aptitude de l’économie à créer des emplois pour une population en expansion, a connu une légère augmentation de 0,5 point, grimpant de 46,8 % à 47,3 %.
« Cet affermissement de création d’emplois » est, selon l’enquête, attribué aux performances du secteur non agricole et surtout à l’impact sur le marché de l’emploi de ces deux dernières campagnes agricoles qui ont favorisé ce développement.
L’enquête ajoute tout de même que le monde rural avait connu des pertes d’emplois en 2000 et 2001, et ce à cause de la sécheresse.
Toutefois le nombre de la population active, âgée de 15 ans et plus, a enregistré une hausse de 4,4 % lors du premier trimestre 2004 par rapport à la même période de l’année précédente. En effet, ce nombre avoisine les 11.526.000 personnes. En milieu urbain, la hausse a été de 5 % et en milieu rural, elle se chiffre à 3,7%. Le Haut Commissariat au Plan a constaté que « malgré l’importance du volume de l’emploi rémunéré créé », le chômage reste toujours sur une pente ascendante. L’enquête relève que la population active en chômage s’est accrue au niveau national de 122.000 personnes. Les sans-emploi sont en nombre de 1.437.000 personnes, dont 84,6 % sont des citadins. En effet, le taux de chômage est passé de 19,6 à 19,8 % dans les villes et de 3,2 à 4,1 % dans les campagnes.
S’agissant des femmes, le taux de chômage, en ce qui les concerne, s’est accru de 12,2 % à 14,2% , alors qu’il n’a quasiment pas bougé d’un iota pour les hommes : de 11,8 à 11,7 %.
Par ailleurs, le nombre de personnes participant ou cherchant à participer à la production de biens et services (taux d’activité) a augmenté d’un point. Par comparaison entre le premier trimestre de l’année précédente et celui de 2004, ce taux a passé de 53,1 à 54,1 %.
La hausse de ce taux d’activité a atteint essentiellement les femmes avec 2 points de plus et a baissé de 0,1 point pour les hommes, note l’enquête du Haut Commissariat au Plan. Cette dernière a porté sur 48.000 ménages. Cet échantillon est censé représenter les différentes catégories sociales et régions du pays.
Organisée annuellement, l’enquête tient à fournir des indicateurs trimestriels sur le niveau et les caractéristiques de l’activité, de l’emploi et du chômage au Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *