Christian Rousseau : «Cet été, nous avons atteint des taux d’occupation de 90%»

Christian Rousseau : «Cet été, nous avons atteint des taux d’occupation de 90%»

ALM : La nouvelle ouverture d’Ibis Budget à Agadir est-elle aux mêmes standards que ses précédentes ?
Christian Rousseau : Ibis Budget, hôtellerie normée de catégorie deux étoiles propose une offre hôtelière moderne et très économique. C’est une marque qui porte les valeurs de l’essentiel et de la simplicité, pour les clients à la recherche d’autonomie et d’authenticité. Dans le cadre de la stratégie de dynamisation des marques économiques du groupe Accor, Etap Hotel devient Ibis Budget. Au-delà du changement de nom et d’identité visuelle, cette évolution illustre la volonté de Accor de révolutionner son portefeuille de marques économiques autour de la marque Ibis, référence mondiale de l’hôtellerie sur le segment économique. Ainsi, Ibis All Seasons et Etap Hotel évoluent pour former un ensemble de trois marques fortes, innovantes et rajeunies, Ibis reste Ibis, Ibis Styles se substitue à All Seasons, Ibis Budget remplace Etap Hotel.

Vos nouvelles classifications et nominations des hôtels ont-elles eu un impact sur les nuitées qui y sont enregistrées?
La nouvelle classification nous a permis de mieux cerner notre clientèle et mieux répondre aux attentes de chaque cible. Les taux d’occupation n’ont pas été impactés par cette classification, bien au contraire. Sur les périodes estivales (hors période de Ramadan) nous avons atteint des taux d’occupation à plus de 90%. Ce qui est très satisfaisant et très encourageant quant à notre développement futur.

Les Marocains découvrent tout doucement le concept Ibis Budget. Qu’est-ce qui a motivé ce concept?
Le développement de l’hôtellerie très économique avec Ibis Budget répond à une tendance de croissance économique à l’échelle du Royaume. Aujourd’hui, dans un cadre professionnel ou de loisirs, il existe une demande au niveau domestique pour une hôtellerie de chaîne offrant un produit et des services de qualité à un prix très compétitif. L’arrivée d’Ibis Budget au Maroc répond à une tendance de croissance économique, de développement de la classe moyenne et de son pouvoir d’achat à l’échelle du Royaume.
En parallèle, la chambre, conçue autour de la flexibilité, de la fluidité et du bien-être et existant en trois tailles répond tout à fait aux besoins de cette clientèle. La triple comprend un grand lit et un lit superposé qui peut accueillir un enfant, la double offre un grand lit, et la twin comprend deux lits individuels. Bien entendu, tous les hôtels disposent de chambres adaptées aux personnes à mobilité réduite.
 
Après quelques mois de l’ouverture du prestigieux Sofitel Tour Blanche, cette enseigne connaît-elle le succès escompté?
Casablanca est la capitale économique du Royaume. Le Sofitel a ouvert ses portes pendant l’été et il répond tout à fait aux besoins de la ville et à la demande pour une hôtellerie de luxe.

Quelles sont vos stratégies d’ouvertures pour le Maroc?
En ce qui concerne Ibis Budget, nous nous sommes fixé pour ambition de développer, en huit ans, une offre inédite au Maroc d’hôtellerie très économique standardisée à travers un réseau de 24 Ibis Bugdet. Pour cela, une stratégie de développement a été élaborée.
La première phase prévoit un maillage de huit Ibis Budget dans les villes de Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech, El-Jadida, Fès et Agadir, pour une capacité totale de 1100 chambres. Les premiers chantiers ont démarré au cours du second semestre 2010 pour des ouvertures prévues entre fin 2011 et 2012. Cette première phase représentera un investissement global de plus de 380 millions de dirhams. Dans un deuxième temps, d’autres villes ont été ciblées, avec des prévisions d’ouverture à Kenitra, Oujda, Meknès ou encore Laâyoune.
À travers la marque Ibis, nous sommes déjà présents dans 13 villes du Royaume avec un parc de 16 hôtels. Nous pensons en ajouter trois autres d’ici 2016 dans les villes de Casablanca et Mohammedia.
Sur le segment du milieu et haut de gamme, nous avons comme objectif d’agrandir le parc sur Casablanca avec un Novotel, un Pullman et un MGallery à horizon 2016, et deux autres MGallery sur Marrakech et Tanger avant la fin de 2014.

La crise mondiale a-t-elle impacté le calendrier des ouvertures au Maroc et dans le monde?
Comme vous pouvez le constater, le rythme des ouvertures d’hôtel du groupe Accor au Maroc est en progression d’année en année. L’arrivée de nouvelles marques comme Ibis Budget, Pullman ou encore MGallery va nous permettre d’élargir les cibles et d’attirer une clientèle nouvelle.
En ce qui concerne les ouvertures dans le monde, sur les six premiers mois, 141 hôtels, soit  20.700 chambres, ont été ouverts, dont 57% en Asie-Pacifique, 25% en Europe, 13% en Afrique et Moyen-Orient et 5% en Amérique Latine. Le développement reste dynamique avec 108.700 chambres dans le pipeline à horizon 2016.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *