Christine Lagarde ne croit pas à une faillite de la Grèce

Christine Lagarde ne croit pas à une faillite de la Grèce

La ministre française de l’Economie Christine Lagarde a déclaré ne pas croire à une éventuelle faillite de la Grèce, dans le collimateur des agences de notations internationales en raison de l’ampleur de sa dette. «Je ne crois pas que la Grèce puisse faire faillite», a affirmé Mme Lagarde sur la radio RMC, annonçant que son homologue grec Georges Papaconstantinou se rendrait bientôt en France «pour parler justement de la situation des finances publiques grecques». La ministre a rappelé que les pays membres de la zone euro avaient demandé à la Grèce «de mettre en place un vrai plan efficace de recentrage et de recadrage des finances publiques». «On attend tous qu’ils le fassent», le ministre grec «a pris des engagements vis-à-vis de nous, il faut bien sûr les tenir», a estimé Mme Lagarde. Mardi soir, la Commission européenne a exhorté le gouvernement grec à prendre «des mesures supplémentaires» pour réduire son déficit. L’agence Fitch a décidé, mardi, d’abaisser la note de la dette à long terme de la Grèce. Tandis que sa concurrente Standard and Poor’s avait mis une des notes du pays sous surveillance négative lundi, ce qui revient à préparer le terrain à une baisse. Les décisions des agences de notation ont un impact important car elles ont une influence sur les taux d’intérêt auxquels les Etats empruntent sur les marchés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *