Chute libre des recettes touristiques en janvier 2002

Les propos des responsables du ministère de Tourisme et de l’ONMT (Office National Marocain du Tourisme), selon lesquels, le Maroc serait l’un des rares destinations méditerranéennes à ne pas subir les conséquences des attentats du 11 septembre s’avèrent aujourd’hui infondés. Du moins, si l’on en juge par les derniers chiffres qui viennent d’être dévoilés par l’Office des Changes. Pour le mois de janvier 2002, les recettes touristiques ont accusé une chute de 43%.
L’Office indique que les revenus du tourisme se sont établis à 1,19 milliard de DH contre 2,1 milliards de DH) par rapport à la même période de l’année précédente. Cette chute dans les recettes risque sérieusement de compromettre l’optimisme affiché par les pouvoirs publics concernant l’exercice touristique en cours. En attendant les réactions des professionnels et du gouvernement sur cette question, il semble que les effets du 11 septembre commencent à se faire sentir sur le marché touristique national. Faut-il pour autant craindre le pire pour l’année 2002/2003 ? Les avis sont partagés. Le pays s’engage dans une stratégie pour atteindre 10 millions de touristes d’ici l’horizon 2010. Pour atteindre cet objectif, beaucoup de travail reste à faire.
La promotion est certes importante, mais c’est au niveau du produit où le bas blesse. Il faut reconnaître qu’au delà des produits classiques, la destination Maroc est loin d’offrir un large choix pour les touristes potentiels. Il faudra dans un premier temps combler cette lacune avant de penser à la démarche à entreprendre en matière de publicité. Ce n’est pas une mince affaire. Mais le pari n’est pas perdu d’avance. Tour dépendra de la mobilisation des institutionnels et des opérateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *