CIH : Production des crédits en hausse de 8,8% à fin juin

CIH : Production des crédits en hausse de 8,8% à fin juin

«Un semestre en ligne par rapport aux objectifs stratégiques». C’est ainsi que le Groupe CIH qualifie les six premiers mois de l’année en cours. Selon Ahmed Rahhou, président directeur général du CIH, les résultats sont en amélioration pour l’ensemble des activités. L’ambiance générale est ainsi satisfaisante et augure d’une année riche en réalisations financières. «Au cours de ce semestre, le CIH a confirmé son universalité et ce en proposant une offre diversifiée, une qualité de service améliorée ainsi que des risques maitrisés», a énuméré M. Rahhou lors d’une conférence de presse organisée, lundi 3 octobre 2011, à Casablanca, pour l’annonce des résultats semestriels du Groupe. Grâce à la complémentarité de son offre , le CIH a réussi à améliorer la structure des ressources clientèles. A fin juin 2011, les dépôts non rémunérés ont enregistré un accroissement de 11 points par rapport à la même période de l’année précédente. De même, la production des crédits a connu une évolution de 8,8% pour s’établir à 2,74 milliards de dirhams au moment où l’évolution des encours sains CIH a atteint un volume de 23,27 milliards de dirhams en hausse de 8,2%. L’évolution de la part des encours aux entreprises est estimée à 12,2%. Pour la même période, le nombre des comptes ouverts s’est élevé à 37.178 comptes contre 27.511 comptes au premier semestre 2010, en accroissement de 35,1%. L’équipement en monétique s’est amélioré de 120,8% par rapport aux six premiers mois de l’année précédente. La même tendance a été observée au niveau de la bancassurance dont le nombre des clients a frôlé 38.149, marquant ainsi une hausse de 26,8%. En agrégats sociaux, le Produit net bancaire s’est articulé autour de 670 millions de dirhams , en évolution de 8,5%. Dans la même lignée, la marge nette d’intérêt a affiché une croissance de 5,8%. Le résultat brut d’exploitation est de 300 millions de dirhams à fin juin 2011, accusant une progression de 47%. Selon les responsables du CIH, «cette croissance est tributaire de la progression du PNB ainsi que de l’évolution maîtrisée des charges générales d’exploitation estimée à 3,6%». Le résultat net a, quant à lui, observé une progression de 56,3%, atteignant dans ce sens les 182,2 millions de dirhams. En consolidé, le produit net bancaire a accusé d’une baisse de l’ordre de 5,2%. «Ce repli est dû à la déconsolidation des actifs hôteliers dont le chiffre d’affaires intégrait le périmètre à fin juin 2010», explique Lotfi Sekkat, directeur général délégué du CIH. En contrepartie, le résultat d’exploitation a explosé de plus de 1013% pour atteindre les 242,5 millions de dirhams à fin juin 2011 contre 21,8 millions de dirhams enregistré durant la même période de l’année précédente. En commentant ce chiffre, M. Sekkat souligne que «la hausse significative du résultat d’exploitation résulte de l’importante baisse de la charge de risque qui s’est dépréciée de 79,5%». En terme de perspectives, le CIH s’attend à un second semestre en phase avec les performances des six premiers mois de l’année. Dans cette optique, le Groupe poursuivra l’effort de la collecte des ressources, ambitionnant un additionnel de 800 millions d’ici la fin de l’année. Le CIH maintiendra également l’équipement de sa clientèles et ce en prônant la fidélisation. La diversifications des risques sera maintenue durant les mois à venir. La finalisation de Sofac est également au menu, sans oublier l’ouverture de 20 nouvelles agences pour atteindre un total de 30 nouveaux points de vente à fin 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *