Ciment du Maroc affiche un résultat net en hausse de 34,6%

Ciment du Maroc affiche un résultat net en hausse de 34,6%

Le Groupe Ciment du Maroc a réalisé un chiffre d’affaires en forte croissance de 4,4% en 2009 par rapport à 2008. Il est passé de 2,685 milliards de dirhams en 2008 à 2,804 milliards de dirhams en 2009, a indiqué Mohamed Chaibi, président-directeur général du Groupe Ciment du Maroc, lors de la conférence de presse tenue, lundi 12 avril, à Casablanca à l’occasion de la présentation du résultat annuel du groupe. Le résultat net quant à lui a enregistré une augmentation remarquable de 34,6% par rapport à 2008. Il est passé de 873 millions de dirhams en 2008 à 1,175 milliard de dirhams en 2009. Le groupe a marqué également une forte croissance au niveau de son résultat d’exploitation. Il s’agit d’une croissance de 40,1% par rapport à 2008. Le résultat d’exploitation a atteint 1,348 milliard de dirhams en 2009 contre 962 millions de dirhams en 2008. S’agissant de la capacité d’autofinancement, elle a marqué une augmentation de 32,6%. Elle est passée de 788 millions de dirhams en 2008 à 1,045 milliard de dirhams en 2009. Selon la même source, «le secteur du BTP a réalisé une croissance modérée grâce à une évolution contrastée d’une activité à l’autre. L’activité du bâtiment est affectée par l’accalmie de l’immobilier et l’activité des travaux publics est soutenue par la forte hausse de l’investissement public. Les ventes de ciment ont enregistré un taux de progression modéré avec un accroissement de 0,5 million de tonnes au cours de l’année 2009». En effet, la consommation nationale de ciment a enregistré un taux de progression de 3,4%. M. Chaibi a indiqué que «l’excédent brut d’exploitation et le résultat d’exploitation sont très favorablement impactés par l’augmentation de la production de l’usine de Marrakech, la diminution simultanée des achats de clinker et la diminution des prix d’achat des combustibles solides». Et d’ajouter que «l’excédent brut est également influencé par le protocole d’accord signé entre le groupe et la direction générale des Impôts au titre du litige fiscal». Côté perspectives 2010, le Groupe Ciment du Maroc reste optimiste citant des facteurs favorables telles que les incitations à la construction et à l’acquisition de logements sociaux et à la réalisation des travaux d’infrastructures. Le groupe ambitionne notamment le renforcement du dispositif béton prêt à l’emploi de sa filiale Betomar à travers la mise en service de nouvelles centrales afin de renforcer le dispositif et accompagner les grands projets d’infrastructures. Autre perspectives que le groupe veut réaliser. Il s’agit de l’optimisation des performances des nouvelles installations industrielles de la nouvelle usine d’Axim Maroc sur le marché des adjuvants, l’augmentation des ventes hors groupe par le développement de nouveaux marchés et la commercialisation de nouvelles gammes de produits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *