Ciment : Fléchissement de plus de 15% des volumes vendus au mois de mars

Ciment : Fléchissement de plus de 15%  des volumes vendus au mois de mars

La morosité plombe l’activité des cimentiers marocains. Le déclin des ventes se poursuit. Un net fléchissement a été observé à fin mars aussi bien en ventilation mensuelle qu’annuelle. C’est ce que l’on peut relever des derniers chiffres arrêtés par le département de l’habitat.

Ce repli constant est expliqué par un ralentissement de l’élan de construction au niveau du Maroc, témoignant ainsi de la crise dont semble souffrir  le secteur du bâtiment et travaux publics depuis bien longtemps. A fin mars, 1,12 tonnes de ciments ont été écoulées sur le marché local durant le mois de mars. Ce volume s’inscrit en baisse de 15,11% par rapport à la même période de l’année passée. La consommation cumulée s’est élevée sur les trois premiers mois de l’année à 3,308 millions de tonnes contre 3,55 millions de tonnes une année plus tôt, soit un fléchissement de l’ordre de 6,91%. Les statistiques du ministère de l’habitat font ressortir une évolution disparate de la consommation par région. Si l’on analyse la répartition de consommation cumulée sur le territoire national, on ressortira un dynamisme des ventes dans 4 régions du Maroc au moment où les 8% accusent d’importantes baisses. Les régions du Sud sortent toujours indemnes. Les cimenteries de Dakhla-Oued Eddahab ont écoulé sur le marché des volumes de l’ordre de 28.763 tonnes contre 21.681 tonnes à la même période de l’année précédente. Ces ventes se sont inscrites en progression de 32,7%. Laâyoune- Sakia El Hamra a également vu sa consommation cumulée de ciment grimper à fin mars. Les ventes ont porté sur un volume de l’ordre de 80.141 tonnes en amélioration de 8,1%. La hausse a également concerné Marrakech. Les cimentiers ont vu leurs ventes cumulées se consolider de 7,6% pour dépasser à fin mars les 476.000 tonnes. Même constat à Draa-Tafilalet où les ventes du ciment ont atteint un pic de 4,5% pour culminer à 104.415 tonnes contre 99.950 tonnes une année auparavant.

Quant aux plus fortes baisses de ventes, elles ont été observées au niveau de quatre autres régions du Maroc. Il s’agit de Fès-Meknès où les ventes ont fléchi de 24,6%, suivie de Beni Mellal-Khénifra (-17,2%), Guelmim-Oued Noun (-11,5%) et Casablanca-Settat (-10,6%). Les ventes du ciment ont  également connu une décélération à Tanger-Tétouan, soit 408.916 tonnes vendues contre 437.976 tonnes une année auparavant. Il en est de même pour le Souss-Massa où le volume des ventes a reculé de 6,7%, suivi de l’Oriental (-5,6%) et Rabat-Salé-Kénitra (-5,2%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *