Ciments du Maroc : Des indicateurs au vert

Ciments du Maroc : Des indicateurs au vert

Ciments du Maroc relève dans son bilan une forte capacité d’autofinancement. Cette dernière est ressortie en progression de 25,7% atteignant ainsi 1,70 milliard de dirhams contre 1,35 milliard de dirhams une  année auparavant.

Ciments du Maroc dresse son bilan financier au titre de l’année 2016. L’exercice ressort globalement bon. C’est ce que démontrent les indicateurs de l’entreprise cotée à la Bourse de Casablanca. Les chiffres consolidés se sont, en effet, inscrits en hausse témoignant de la solidité financière de la société. Le chiffre d’affaires généré par Ciments du Maroc au titre de l’exercice 2016 s’est inscrit en hausse de 3,3% passant de 3,73 milliards de dirhams à 3,85 milliards de dirhams à fin 2016. La hausse a également été relevée au niveau de l’excédent brut d’exploitation. Comparé à la même période de l’année précédente, cet indicateur se serait amélioré de 6,5%, pour atteindre à fin 2016, 1,79 milliard de dirhams contre 1,68 milliard de dirhams une année auparavant. Se référant à Ciments du Maroc, cette hausse est la conséquence de la baisse des coûts de production, notamment l’amélioration de l’efficience technique et du coût des combustibles. Le résultat d’exploitation a grimpé pour sa part de 9,8%. Il est passé en une année de 1,17 milliard de dirhams, à 1,29 milliard de dirhams. Le résultat net de Ciments du Maroc au titre de l’année 2016 s’est établi à moins 115 millions de dirhams, en baisse de 1,20 milliard de dirhams. Ciments du Maroc souligne dans ce sens que «l’évolution du résultat net reste marquée par la dotation de provision de dépréciation (dite impairment) de la participation de Ciments du Maroc dans Suez Cement Compagny et ce à hauteur de 1,25 milliard de dirhams, elle-même induite par la dévaluation de plus de 55% de la livre égyptienne en 2016, et de l’augmentation du coût moyen pondéré des capitaux propres».

Ciments du Maroc relève dans son bilan une forte capacité d’autofinancement. Cette dernière est ressortie en progression de 25,7% atteignant ainsi 1,70 milliard de dirhams contre 1,35 milliard de dirhams une année auparavant.

Notons que l’exercice 2016 de Ciments du Maroc a été marqué par une légère hausse des ventes de ciments en volume à la fois de l’entreprise et de sa filiale Indusaha. Ces ventes se sont améliorées de 0,7% comparativement à l’année 2015. Cette hausse intervient au moment où la consommation nationale de ciment a enregistré pour la même période une hausse de 0,7%. L’entreprise indique en outre que son résultat a été positivement impacté par une hausse significative des volumes de vente export et de l’activité béton par rapport à 2015.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *