Ciments du Maroc s’habille en vert écolo

Ciments du Maroc s’habille  en vert écolo

D’ici 2020, Ciments du Maroc utilisera des énergies propres couvrant environ un tiers de son besoin. C’est ce qui a été annoncé lors d’une rencontre à Aït Baha entre les autorités locales et une délégation italienne en présence de Mohamed El Yazid Zellou, wali de la région Souss-Massa-Drâa.

Aussi, cette rencontre qui a eu lieu au sein du parc thermo-solaire situé dans la cimenterie d’Aït Baha de Ciments du Maroc a été l’occasion de l’inauguration d’une nouvelle installation pour la production d’énergie à partir de sources renouvelables.

«Au Maroc, nous donnons une preuve de notre volonté et notre capacité d’évoluer dans le sillon de la politique de durabilité, avec une attention toute particulière pour la production et l’utilisation des énergies à partir des sources renouvelables, en pleine cohérence avec les plans définis par le pays, qui envisage d’ici 2020 une part de 42% d’énergie renouvelable sur le total produit», a souligné, à cette occasion, Carlo Pesenti, conseiller délégué d’Italcementi Group.

Ainsi, la filiale marocaine d’Italcementi Group a pris l’engagement, en conformité avec le choix du pays, d’utiliser de l’énergie renouvelable pour environ un tiers du total de son besoin. «Grâce à l’attention du gouvernement et aux conditions favorables en termes d’infrastructures et d’environnement, nous avons lancé à Aït Baha un projet pilote qui nous permettra de développer, en plus de nos compétences dans le secteur éolien, qui a déjà été exploité dans d’autres régions du pays, de nouveaux systèmes de production électrique à faible impact environnemental», a précisé Giuseppe De Beni, conseiller délégué d’Italgen qui est, la société d’Italcementi Group qui opère dans le secteur de l’énergie produite à partir des sources «vertes». 

Et de poursuivre : «C’est un projet dans lequel nous sommes en train d’investir des ressources et des connaissances qui nous permettront d’atteindre la cible fixée de 50 MW de capacité à partir des énergies renouvelables».

Dans le même sens, le ministre italien délégué au développement économique, Carlo Calenda, a souligné que «cette nouvelle installation pour la production d’énergie à partir des sources renouvelables est un excellent exemple de coopération bilatérale, entre l’un des groupes italiens majeurs et le Maroc, qui associe innovation, transfert de savoir-faire, protection de l’environnement et développement économique».

Et de poursuivre : «C’est exactement le type de collaboration que l’Italie souhaite développer dans les années à venir avec le Maroc et c’est pour cette raison que je suis là ces jours-ci, pour conduire une grande mission entrepreneuriale ayant pour objectif de relancer la collaboration bilatérale. Le Maroc est un pays qui a beaucoup à offrir et l’Italie peut être un partenaire de référence dans son processus d’industrialisation. J’espère donc que le projet d’Aït Baha pourra fournir un exemple pour tous les nouveaux partenariats qui vont se nouer entre nos deux pays». À noter que l’engagement pris à moyen terme par Ciments du Maroc a déjà eu des  répercussions importantes.

«Dans notre centre de broyage de Laâyoune, aujourd’hui 60% de la consommation d’énergie est couverte par la centrale éolienne qui est actuellement opérationnelle», a rappelé, pour sa part, Mohamed Chaïbi, président-directeur général de Ciments du Maroc. Pour lui, «il s’agit d’un résultat très satisfaisant, à tel point qu’avec Italgen, Ciments du Maroc a déjà commencé une étude de faisabilité pour augmenter la capacité actuelle de 5MW, en ajoutant 15MW supplémentaires».

Dans le même sillage, parmi les autres projets qui ont déjà été définis et autorisés, il y a, en outre, un nouveau parc éolien, ayant une capacité de 10 MW, qui répondra aux exigences de la cimenterie de Safi. Le démarrage des travaux de construction est prévu pour l’année prochaine  avec une mise en service de la centrale attendue pour 2016.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *