Ciments du Maroc : Une santé en béton !

Ciments du Maroc : Une santé en béton !

En 2015, Ciments du Maroc a réalisé des résultats en hausse, amélioré ses performances industrielles et poursuivi les développements annoncés.

C’est ce qu’a déclaré Mario Bracci, administrateur directeur général de Ciments du Maroc, lors d’une réunion de présentation des résultats annuels du cimentier, tenue hier, mercredi 1er juin, à Casablanca. On l’aura compris, en dépit d’un contexte de marché toujours en perte de vitesse, avec une légère hausse de près de 1,4%, les ventes en volume de Ciments du Maroc et de sa filiale Indusaha ont affiché au terme de l’exercice 2015 une progression de 1,2%.

«Notre activité a été marquée par un bond significatif des volumes de vente de l’activité matériaux de respectivement 38% pour le béton prêt à l’emploi (où nous sommes restés leaders) et de 30% pour l’activité granulats», a relevé M. Bracci.
A ce titre, le chiffre d’affaires consolidé de Ciments du Maroc s’est affermi de 8,3%, à 3,740 milliards de dirhams, porté particulièrement par le raffermissement des ventes des activités béton prêt à l’emploi et granulats avec une contribution au chiffre d’affaires évaluée à 20% en 2015, couplé à une augmentation des prix de vente de ciments.
«Grâce à l’amélioration de notre efficience technique, notre excédent brut d’exploitation est ressorti en amélioration de 10,6% pour s’établir à 1,695 milliard de dirhams, soit une marge Ebitda de 45,3% contre 44,4% un an auparavant», a souligné l’administrateur directeur général de Ciments du Maroc. Et de poursuivre : «dans le même sillage, notre résultat d’exploitation a marqué un bond de 14,8% pour se situer à 1,176 milliard de dirhams avec un niveau d’amortissement qui n’a augmenté que de 10,8 millions de dirhams».

En matière de perspective, le groupe reste toutefois réaliste. «Compte tenu d’une année de référence 2015 particulièrement positive et d’un contexte toujours incertain, l’hypothèse retenue est celle d’une évolution du marché 2016 stable. Néanmoins, la poursuite des améliorations engagées en 2015 sur l’ensemble des métiers permet d’envisager des résultats en ligne avec ceux de 2015», a souligné, à ce titre, M. Bracci.

Enfin, s’agissant de la prise de contrôle de HeidelbergCement, le directeur général de Ciments du Maroc a rappelé qu’en date du 28 juillet 2015, a été annoncée l’initiation du processus d’acquisition par HeidelbergCement des 45% de participation Italmobiliare dans Italcementi. «Le processus d’acquisition suit son cours, en particulier concernant l’accord des diverses autorités anti-trust et devrait voir son aboutissement d’ici fin juillet 2016», a-t-il annoncé. Et de poursuivre : «la grande complémentarité géographique, ainsi que la future taille consolidée des deux acteurs confèrent au projet les meilleures perspectives de croissance et de création de valeur».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *