CJD international : Le mandat de Zakaria Fahim sous le signe de la réussite

CJD international  : Le mandat de Zakaria Fahim sous le signe de la réussite

À peine deux ans de sa création et le Centre jeune dirigeant international (CJD international) crée le Buzz. conduit par Zakaria Fahim, le CJD international a réussi, en peu de temps, à réussir d’importantes réalisations. 24 mois ont été suffisants pour sceller de nouveaux partenariats et de mettre en œuvre une nouvelle stratégie visant principalement à placer l’entreprise au centre des préoccupations des décideurs de chacun des pays membres ainsi que de lui donner sa place légitime pour créer de la valeur et de l’emploi dans une logique de performance globale. En effet, le CJD international est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d’entreprises sur 12 pays et promeut une économie au service de l’homme. Sa devise est d’humaniser l’activité économique et prévenir l’avènement d’une nouvelle crise internationale, à l’instar de celle que les économies du monde entier continuent de subir. Les deux premières années de la création du CJD international ont été couronnées par la signature d’un certain nombre de conventions. Citons dans ce sens, le partenariat conclu avec Microsoft permettant aux 5000 dirigeants du CJD international d’accéder au nouveau service intégré l’Office 365 pour communiquer et nous former dans le cloud. «Cette subvention accordée à vie est estimée à plus de 600 000 $ US par an», apprend-on du CJD international qui a également signé une convention avec la société Qoveo, un des leaders européens dans l’ingénierie de la formation et la conception pédagogique.
Le but étant de lancer l’Académie «online» et offrir des modules en e-learning sur des sujets de management et autour des valeurs. 5 modules ont été offerts pour en apprécier la pertinence et l’intérêt pour une valeur estimée à près de 100 000 euros. L’innovation est toujours au rendez-vous pour les jeunes dirigeants. Le CJD s’est engagé dans un processus de responsabilité sociétale et a lancé dans ce sens le premier «Serious game». «Le Serious game propose un univers immersif destiné à la simulation, à la découverte et au partage d’expérience», précise le CJD international. Et d’ajouter que «le Serious game, disponible en arabe, wolof et français, vise à sensibiliser les moyens de prévention et à éliminer les discriminations et les idées reçues liées au Sida dans les TPE en Afrique». Le réseau international des jeunes dirigeants a par ailleurs donné naissance au premier salon des entrepreneurs et des entreprises d’Afrique. Baptisé «Hub Africa», cette initiative a été couronnée par un grand succès marqué par la présence de 4000 visiteurs. «Ce salon fut une occasion de promouvoir un modèle de rupture, l’auto-entrepreneur, revu et corrigé pour s’adapter au contexte africain et offrir une solution forte pour sortir tout un pan de l’économie de l’informel», conclut le CJD international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *