Classement international des centres financiers : Casa Finance City, 22ème au monde et 2ème au Mena

Classement international des centres financiers : Casa Finance City, 22ème au monde  et 2ème au Mena

La capitale économique du Maroc confirme encore une fois son orientation en tant  que centre financier compétitif aussi bien au niveau régional qu’international.

Casablanca continue d’améliorer son positionnement dans le classement Global Financial Centre Index (GFCI). Il s’agit en effet d’un baromètre semestriel mettant en exergue les places financières les plus attractives permettant ainsi aux multinationales de choisir l’emplacement de leurs nouvelles filiales. La capitale économique du Maroc confirme encore une fois son orientation en tant que centre financier compétitif aussi bien au niveau régional qu’international. Pour cette 25ème édition du GFCI qui évalue la compétitivité des principaux centres financiers du monde, la place casablancaise arrive au 22ème rang sur les 102 places classées. Elle gagne ainsi 6 places au classement et 28 points en scoring. Casablanca devance ainsi de 4 places Abu Dhabi, de 5 places Paris et de 6 places Genève. La place casablancaise figure, par ailleurs, parmi les 15 places en vue de devenir les plus importantes au niveau mondial. Elle arrive, dans ce sens, 9ème avec 30 mentions les 24 derniers mois.

Dans la région Mena, Casablanca occupe la deuxième place et ce juste après Dubai, tandis que Abu Dhabi, Doha et Johannesburg occupent respectivement la 4ème, 5ème et 6ème places au niveau du Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Il est utile de souligner que Doha a perdu des parts par rapport à la dernière évaluation du GFCI. Intégrant pour la première fois le classement, Koweit City se positionne, quant à elle, au 57ème rang au niveau mondial et 9ème au niveau du Mena. Il est à noter que Casablanca a intégré ce classement à la 16 ème édition dudit rapport semestriel.

Le positionnement amélioré de la place financière casablancaise aussi bien au niveau international que régional vient appuyer l’ambition de Casablanca de devenir un véritable hub financier au niveau africain, et ce du fait que ce classement réalisé par le think tank britannique Z/Y et le China Development Institute exerce une influence dans la prise de décision des multinationales.

Chose qui contribuera, évidemment, à la promotion de Casa Finance City (CFC) auprès de la communauté d’affaires comme pôle financier certes émergent, mais attractif. Casablanca Finance City ne cesse de séduire les investisseurs du monde entier. Depuis sa création en 2010, ce pôle financier a réussi à se distinguer comme étant un modèle innovant pour l’Afrique qui constitue le prochain relais de croissance internationale. C’est autour de ce concept que CFC a pu constituer une communauté de membres actifs composée d’entreprises financières, de sièges régionaux de multinationales ainsi que des prestataires de services et de holdings. Une centaine d’entreprises a réussi à ce jour à décrocher le «statut CFC», un label qui leur confère une panoplie d’avantages dont les facilitations Doing Business.

Pour revenir au Global Financial Centre index, 112 centres ont été recherchés pour cette 25ème édition. Le nombre de places financières dans le principal Indice est passé pour sa part de 100 à 102 et ce avec l’ajout, entre autres, de Stuttgart et Koweit City. Notons que dix autres centres attendent une inclusion potentielle dans cet indice dont l’évaluation a été réalisée en se basant sur 133 facteurs instrumentaux. Des mesures quantitatives qui sont fournies notamment par la Banque mondiale ou encore l’OCDE.

Les 15 centres financiers en phase de devenir importants

Classement des centres financiers du Mena, selon GFCI 25

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *