Classement : la France toujours en tête

La France reste la première destination touristique mondiale, avec des arrivées en hausse de 0,2 %, selon le bilan dressé par le ministre délégué au Tourisme, Léon Bertrand. Les arrivées de visiteurs européens sont en recul de 1,5 %, mais on a assisté à "une consolidation de la clientèle long-courrier", japonaise (+4 %) et américaine (6,1 %). Phénomène remarquable: l’an dernier, 50.000 Chinois en moyenne ont visité chaque mois l’Hexagone. Ces clientèles venues de loin, plus dépensières, ont permis aux recettes du tourisme en provenance de l’étranger de croître de 3,5 %, à 34 milliards d’euros.
Le ministère du Tourisme attribue le recul des Allemands à la mauvaise situation économique du pays. Selon Léon Bertand, la crise dans les banlieues à l’automne n’a "pas du tout eu d’impact sur le bilan" de l’année 2005. Les séjours des Français tendent à être de plus en plus courts, surtout lorsqu’ils sont effectués dans le pays. La saison touristique estivale y est de plus en plus resserrée sur les mois de juillet et août. La fréquentation hôtelière "a repris en 2005 avec 192 millions de nuitées, soit 2 % de plus qu’en 2004", notamment en Ile-de-France, en Corse et sur la Côte d’Azur.
Côté voyages des Français à l’étranger, le taux des départs est resté sensiblement identique à l’année précédente, avec plus de 10 % des séjours à l’étranger. L’Espagne et l’Italie restent les destinations préférées de nos compatriotes, mais le Maroc et la Tunisie les attirent de plus en plus.
Le chiffre d’affaires des agences de voyages a progressé de 3,3 % sur les dix premiers mois de 2005, tandis que les ventes en ligne ont explosé, avec une hausse de 50 %, pour atteindre les 4 milliards d’euros.
Le secteur touristique a "battu tous les records" en 2005 en matière d’emploi, avec 22.000 emplois créés dans l’hôtellerie-restauration sur les neuf premiers mois de l’année.
La France, qui reste la première destination touristique du monde, est suivie par l’Espagne, les Etats-Unis et l’Italie. Mais elle se situe seulement à la troisième place pour les recettes, derrière les Etats-Unis et l’Espagne. Des pays comme la Chine ou l’Inde attirent de plus en plus de touristes. En 2020, l’ex-empire du Milieu pourrait représenter 8,3 % du marché touristique, devant l’Hexagone (6,8 %).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *