Clôture à Tata en apothéose de la 4ème édition du Festival «Assdâa Al- Waha»

Clôture à Tata en apothéose de la 4ème édition du Festival «Assdâa Al- Waha»

Un événement éclectique dédié à la promotion des produits du terroir

La 4è édition du Festival «Assdâa Al-Waha» (Echos de l’oasis), un événement éclectique dédié à la promotion et la valorisation des produits du terroir et à la préservation du patrimoine, a pris fin le week-end dernier à Tata, après quatre jours riches en activités et événements.

Placé sous le signe «Notre jeunesse, l’avenir de notre oasis», ce festival a été initié par l’Association provinciale de développement et de préservation du patrimoine-Tata», en partenariat et en coordination avec plusieurs acteurs locaux, provinciaux et régionaux.

Cette édition a été marquée par une programmation éclectique, riche et diversifiée notamment, avec des activités artistiques, économiques et sociales, outre des ateliers de formation et des manifestations sportives, ayant largement investi plusieurs coins de la ville ainsi que ses alentours. A ce propos, il a été procédé à l’organisation d’un atelier de formation au profit des jeunes de la province, parmi les diplômés autour du thème «La promotion de l’esprit d’initiative et l’auto-entrepreneuriat», une occasion d’informer les bénéficiaires sur les différentes dispositions régissant les marchés publics et la gestion de l’entreprise.
Lors de ce festival, un accent particulier a été mis, en outre, sur les questions en rapport avec l’économie locale et ce, à travers l’organisation d’une série de tables rondes traitant, entre autres, de «l’appui de l’Etat à la promotion des investissements agricoles dans le cadre du Fonds du développement rural (FDR)», «les techniques de plantation du palmier dattier» et «les techniques d’élevage des ovins de la race de Démane».

Dans le volet culturel et médiatique, nombre de correspondants locaux et d’acteurs de la société civile ont pu bénéficier d’une session de formation autour du thème «Les métiers du journalisme et leur pratique». Par ailleurs, les festivaliers ont eu la chance de prendre part aux travaux d’un colloque sur «Les dimensions territoriales de la préservation du patrimoine : les défis territoriaux et les problèmes liés à la gestion de l’état du patrimoine».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *