Club Med rénové passe à trois tridents

Une nouvelle étape est franchie dans la mise en place du partenariat conclu le 22 janvier 2002 entre la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et le club Méditerranée. Il s’agit de la rénovation du village «Club-Med Restinga-Smir». Les travaux, réalisés entre novembre 2001 à mai 2002, en partenariat avec la Caisse de dépôt et de gestion, ont nécessité une enveloppe budgétaire de 93 millions de dirhams, co-fiancés par les deux parties. Le programme de rénovation, ayant porté sur deux hôtels et 205 Bugalows, d’une capacité totale de 1151 lits, propriétés de la CDG et exploités par le Club-Med depuis 1969, visait à mettre à niveau les installations techniques et la décoration et à faire passer le village de deux à trois tridents. Le village rénové continuera à être commercialisé et exploité par le Club Méditerranée dans le cadre d’un nouveau bail de 17 ans renouvelable.
Vendredi dernier, le ministre de l’économie, des finances, de la privatisation et du tourisme Fathallah Oualalou a procédé à l’inauguration de ce site. A cette occasion, le ministre a souligné que le Club-Med constitue un vecteur essentiel pour la promotion du tourisme national, en précisant que la caisse de gestion et de dépôt, qui est une entreprise publique, ouverte sur son environnement, participe activement au développement du secteur du tourisme dans le cadre de la vision 2010. M. Oulalou, qui a présidé à l’occasion la signature d’une convention de partenariat entre le département du tourisme, la CDG et «Club Med Maroc», concernant la 2ème tranche de leurs projets conjoints, notamment le développement d’un nouveau village à Marrakech, a également précisé les potentialités naturelles, les atouts et les ressources humaines dont regorge le nord du Maroc, encourageant les partenaires classiques, dont club Med, à investir dans cette région que le gouvernement compte promouvoir dans le cadre de sa stratégie touristique. Pour sa part, le directeur général de la caisse de dépôt et de gestion, Mustapha El Bakour a rappelé que les rapports de la caisse avec Club Med remontent à trois décennies, faisant savoir que la présence de la CDG dans les préfectures et provinces du nord témoigne de sa ferme volonté de contribuer au décollage économique de cette région et d’envisager de nouvelles perspectives. Et d’ajouter que «c’est une occasion de revenir dans cette région, où l’action de la CDG en faveur du tourisme avait démarré en 1969, dans de nouvelles circonstances pour confirmer l’engagement de son département pour le développement de l’ensemble de la région, à commencer par le secteur du tourisme».
De son côté, M. Bertrand Julien Laveriar, l’un des responsables de Club-Med Maroc, a indiqué que dans le cadre des discussions avec le gouvernement marocain, le club a lancé un projet ambitieux pour la promotion du secteur touristique au Maroc dans le cadre d’un partenariat, à l’instar de celui, conclu avec la CDG. Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’accord-cadre signé en janvier 2001 entre le ministère de l’Economie, des finances, de la privatisation et du tourisme et Club-Med, a-t-il ajouté, en rappelant que Club-Med avait installé son premier village touristique en 1963 à Al Hoceima avant d’ouvrir d’autres unités dans d’autres régions du Royaume, Tétouan, Tanger, Marrakech, Agadir et Ouarzazate.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *