CMKD devient Al Ajial Holding

CMKD devient Al Ajial Holding

CMKD s’offre un nouveau visage. Il faut dire que les investissements du fonds souverain koweïtien au Maroc, Kuwait Investment Authority (K.I.A.) remontent à 1976, à travers l’actionnariat majoritaire dans le capital du Consortium maroco-koweïtien de développement (CMKD).Il était donc temps de donner un coup de jeune à ce holding.

«Etant un partenaire économique de grande importance, l’Etat koweitien ne cesse d’investir et de développer des projets d’envergure dans les secteurs phares de l’économie du Maroc. C’est à travers cette ambition que K.I.A. souhaite renforcer sa présence dans le pays et élargir ses investissements à d’autres secteurs à travers une nouvelle entité, Al Ajial Holding qui prendra le relais du CMKD», a annoncé Adham El Toura, directeur général de Al Ajial Holding, dévoilant officiellement le nouveau visage, de CMKD, lors d’une conférence de presse tenue, mercredi 29 avril, à Casablanca. Et qui dit nouveau visage, dit un meilleur engagement et plus d’investissement.

C’est ainsi que par la diversification des secteurs d’activités, l’engagement financier passe de 800 millions de dirhams avec le CMKD à 12 milliards de dirhams sous la nouvelle holding. Un saut de taille qui traduit parfaitement les ambitions de la nouvelle entité.

«Le CMKD était traditionnellement une société active dans la gestion des projets d’investissement, alors qu’aujourd’hui Al Ajial Holding est une société de participation», a précisé M. El Toura. Pour sa part, Ali Ghannam, directeur du pôle touristique d’Al Ajial Holding, a expliqué que «la décision de créer la société d’investissement Al Ajial Holding est partie d’une prise de conscience par rapport au potentiel que représente le Maroc, avec pour ambition d’accompagner les progrès et le développement du pays». Selon lui, «le but d’Al Ajial Holding est de participer au développement économique et social du pays, sachant qu’il est spécialisé dans l’investissement à long terme dans des actifs à fort potentiel, notamment dans les secteurs du tourisme, l’immobilier ou encore les industries».  

Al Ajial Holding n’a pas chômé

Al Ajial Holding a été séduit par l’hôtel Mansour Eddahbi & Palais des Congrès. Un intérêt qui a été à l’origine de son acquisition et de sa rénovation. A noter que le palais des congrès qui est l’une des principales composantes de l’hôtel, a été inauguré par Al Ajial Holding au dernier trimestre 2014. «Compte tenu de l’importance du secteur du tourisme au Maroc, et spécialement à Marrakech, qui représente l’une des destinations les plus prisées du Royaume, Al Ajial Holding, à l’acquisition du Mansour Eddahbi, a entamé des travaux de rénovation d’envergure», a souligné M. El Toura. De son côté, M. Ghannam a relevé que «le programme de rénovation aboutira à un hôtel de catégorie 5 étoiles avec une capacité totale de 501 clés».

Ainsi, dans le cadre du processus de recherche d’une société de gestion pour assurer la gestion de l’hôtel Mansour Eddahbi & Palais des Congrès, Al Ajial Holding a sélectionné la société Mövenpick, forte de sa notoriété et son image de marque. «Cet hôtel est une référence en matière d’hospitalité et notre devoir est de renforcer sa réputation tout en préservant ses caractéristiques et son timbre», a précisé Jean-Gabriel Peres, président-directeur général de Mövenpick, lors de la cérémonie de signature du contrat de gestion entre M. El Toura, M. Perez, et Alan O’Dea, senior vice-president de Mövenpick Africa.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *