CMKD, un levier de premier choix

CMKD, un levier de premier choix

Aujourd’hui Le Maroc : Quels sont les activités et les objectifs du Groupe CMKD au Maroc ?
Waleed F. Al Faheed : Créé à la fin des années 70 par les gouvernements marocain et koweitien, suites à l’expression d’une volonté bilatérale ayant pour but le renforcement des coopérations économiques et commerciales entre les deux pays frères, l’accord instaurant la création du Consortium Maroco-Koweitien de Développement (CMKD) en date de 26 Novembre 1976, l’a doté d’un capital de 225 millions de DH. Étant donné l’importance des investissements dans le Royaume du Maroc et l’ampleur du développement économique, la partie Koweïtienne a décidé d’augmenter sa participation dans le capital dudit Consortium de 50% à 83%, soit un montant atteignant la somme de 661.989.000,00 DH. Depuis la fondation du CMKD, les actionnaires ont eu toujours pour principal objectif, la contribution au développement économique du Royaume du Maroc qui permet la création d’emplois ainsi que la promotion des secteurs essentiels générateurs de richesse. On peut dire, que depuis plus de 20 ans, le CMKD est l’un des premiers groupes à investir dans des secteurs, comme le tourisme, l’immobilier, l’industrie et les finances. Aujourd’hui, de par l’importance accordée au développement économique, le CMKD a depuis deux ans oeuvré dans la restructuration de secteurs d’activités supposés répondre aux changements positifs.
L’immobilier est un secteur de choix visé par le consortium. Quel est le poids de ce secteur dans la stratégie globale ?
Il est évident que le secteur représente un champ d’activité du premier ordre pour notre groupe. Partant de l’importance qu’accorde le Maroc à cette activité, les actionnaires du CMKD, depuis sa création, ont pris conscience du besoin national de développement de ce secteur et qui, à nos jours, vit l’accroissement du nombre d’habitats. Le CMKD oeuvre davantage dans le secteur en vue de mieux accompagner les orientations gouvernementales visant. Dans l’immobilier, le consortium intervient à un double niveau : promotion immobilière et lotissement. Le groupe CMKD a fortement contribué au développement du secteur de l’immobilier dans la catégorie Habitat de moyenne gamme, notamment à travers la réalisation de grands projets d’habitation sous forme d’unités résidentielles situées dans différentes villes du Maroc (Casablanca, El Jadida, Salé et Mohammedia), avec notamment le complexe résidentiel Diar IV. En ce qui concerne l’aménagement des terrains en forme de lotissements, nous citons à titre d’exemple, le projet Maqam qui porte sur la construction de 128 lotissements destinés à la construction de villas, qui ont été en grande partie vendues en 1994 dans le quartier Californie à Casablanca.
Le contrat-programme Maroc 2010 fait du tourisme une locomotive du développement. Quelle est l’approche du CMKD en la matière ?
Le développement du secteur de tourisme, à travers les unités hôtelières appartenant au groupe CMKD, s’est fixé pour objectifs l’augmentation de la capacité d’hébergement par la création de nouveaux projets touristiques, la création de nouvelles opportunités de travail ainsi que le développement des ressources humaines sous forme des programmes de formations continues en vu d’assurer une bonne performance des employés. De par l’importance de l’intérêt accordée à ce secteur qui jouit d’un rôle fondamental dans le développement de l’économie marocaine, le CMKD a, depuis sa création, contribué fortement dans la réalisation de 8 unités hôtelières dans différentes villes du Maroc ainsi qu’à la promotion du tourisme marocain. Ainsi nos établissements portent les noms de Farah Casablanca et Kennitra, Siyaha à Marrakech et Rabat, CMKD Asfi et Khouribgha. Par ailleurs, le CMKD a élaboré un programme ambitieux qui vise principalement le développement de ce secteur, à travers la rénovation d’hôtels déjà existants pour une enveloppe de 300 millions de DH et l’exécution d’une nouvelle unité hôtelière de luxe à Casablanca.
Quel est votre intérêt pour le secteur Financier ?
Vu la prépondérance de l’intérêt accordé à ce secteur par le Royaume du Maroc, CMKD fut parmi les premiers à investir dans les différentes sociétés locales jouant un rôle fondamental dans l’essor des métiers à caractère financier. À la bourse de Casablanca, le CMKD est présent par les fonds de placement de deux portefeuilles: CMKD Croissance et CMKD Funds. Cette présence fait du groupe un des principaux animateurs de la place financière de Casablanca, hors secteur bancaire et assurance.
Quels sont les nouveaux chantiers préparés par CMKD?
Nous visons le développement des terrains Sugiton, sous forme de lotissement de 250 à 440 m2 destinés pour construire des Villas àAin Sebaâ, et le terrain de Petrom à l’Espace porte d’Anfa, projet d’un complexe résidentiel portant le nom Diar V, de haut standing, à Casablanca ainsi que la recherche de nouvelles opportunités d’investissement. Les projets touristiques en chantier seront dynamiquement menés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *