CNT déterminée à booster les destinations nationales

CNT déterminée à booster les destinations nationales

Abdellatif Kabbaj informe sur la situation qui prévaut au sein de sa confédération 

«Notre relation avec la tutelle est basée sur la confiance mutuelle et respectueuse des engagements que nous avons pris lors de notre première rencontre. Elle ne saurait souffrir de dysfonctionnements…»

Le Maroc tient à faire du tourisme un des piliers principaux de l’économie nationale. Cet engagement manifesté par l’ensemble des parties-prenantes et a été rappelé lors d’une conférence de presse par la Confédération nationale du tourisme CNT.

Tenue vendredi 14 juillet à Casablanca, cette rencontre a été une occasion pour mettre le point sur les principales problématiques du secteur notamment les urgences à pallier et sur lesquelles se penchent les acteurs publics et privés. Intervenant lors de cette conclave, Abdellatif Kabbaj, président de la Confédération nationale du tourisme, a mis le point essentiellement sur l’importance de l’investissement dans le développement du tourisme au niveau national.  La vision prônée par le président de la CNT porte essentiellement sur le développement de l’offre hôtelière au niveau des zones balnéaires. M. Kabbaj a dévoilé dans ce sens une des actions prévues dans la feuille de route actuelle de la confédération. Il s’agit en effet de rendre possible la construction en bord de mer. «Que ce soit du Sud d’Agadir à Tan Tan, s’il nous est permis de faire des constructions le long de la côtière, il nous serait possible de mettre à la disposition des touristes au moins 400.000 lits», cite à titre d’exemple Abdellatif Kabbaj.

La rencontre de la CNT a été une occasion pour mettre le point sur les projets engagés par la confédération et le ministère de tutelle. Depuis la constitution du nouveau gouvernement, la confédération a multiplié les rencontres avec Mohamed Sajid, ministre du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale. Ces entretiens ont commencé à porter leurs fruits. Il a été décidé à cet égard de mettre en place un comité d’experts public privé pour identifier une feuille de route commune dans le cadre du partenariat qui lie la CNT à la tutelle. «Notre relation avec la tutelle est basée sur la confiance mutuelle et respectueuse des engagements que nous avons pris lors de notre première rencontre. Elle ne saurait souffrir de dysfonctionnements, sachant que l’un comme l’autre, nous avons l’obligation de résultats», souligne dans ce sens M. Kabbaj.

Gouvernance du secteur, promotion, aérien, financement investissement et compétitivité, ce sont là les principaux sujets sur lesquels la commission mixte travaillera. De même, la CNT et le département du tourisme se pencheront sur la concrétisation des contrats-progrès fixés pour la période 2017-2020. Selon Faouzi Zemrani, vice-président de la CNT, le montant de ces contrats est respectivement de 12 millions DH pour la CNT et de 16 millions DH pour la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH). La promotion de la destination d’Al-Hoceima s’est invitée au débat. La CNT s’engage au côté de la Caisse de dépôt et de gestion et la Compagnie générale immobilière (CGI) pour la réalisation d’un projet touristique à Souani. Les trois partenaires lanceront d’ici le premier trimestre de l’année 2020 un projet écologiquement responsable.  Pour un investissement global de 1,2 milliard de dirhams, le projet comprendra un hôtel Kenzi ainsi qu’un village de vacances offrant ainsi à cet destination 2.000 lits supplémentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *