Code des bonnes pratiques de gouvernance : Royal Air Maroc révise son tour de table

Code des bonnes pratiques de gouvernance : Royal Air Maroc révise  son tour de table

Royal Air Maroc a opéré d’importants changements dans son tour de table. En effet, suite à la réunion de son conseil d’administration, tenue jeudi 11 octobre 2012 à Rabat, la RAM a procédé à la refonte de la composition dudit conseil. Aussi, cette nouvelle configuration fait suite à l’entrée du Fonds Hassan II pour le développement économique et social dans le capital de la compagnie et s’inspire directement des recommandations du Code marocain des bonnes pratiques de gouvernance des entreprises et des établissements publics. En effet, le Fonds a récemment participé à une augmentation de capital à hauteur de 1,6 milliard de dirhams. Désormais, il détient 44% du capital de RAM. En parallèle, la participation de l’Etat dans ledit capital est passée de 95,90 à 54%. À ce titre, la composition du conseil d’administration de la RAM devait subir un changement afin de refléter la nouvelle configuration de son actionnariat.
De ce fait, le nombre de sièges affectés à la représentation de l’Etat a été réduit, passant de neuf à cinq. Le Fonds HassanII est, pour sa part, représenté par deux membres. Ainsi, au cours de cette réunion, le conseil d’administration a désigné deux administrateurs indépendants qui sont Ahmed Rahhou, président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier (CIH) et Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF). Un représentant du secteur privé a également fait son entrée dans le tour de table de RAM, en la personne de Ahmed Nakkouch, président-directeur général de Nareva. Ainsi, selon un communiqué de presse de la compagnie, la réunion du jeudi a ainsi permis de coopter les nouveaux membres en remplacement des membres sortants en attendant leur nomination par l’assemblée générale ordinaire qui se tiendra prochainement. Aussi, par la même occasion, le conseil d’administration a acté la création de trois comités issus des recommandations du Code marocain des bonnes pratiques de gouvernance des entreprises et des établissements publics. Il s’agit du Comité d’audit, du Comité d’investissement et du Comité de rémunération, de nomination et de gouvernance.
Par ailleurs, le conseil d’administration a tenu lors de cette réunion à rendre un hommage appuyé aux membres sortants qui ont amplement contribué à la réussite de la mission du conseil en faisant face aux deux années difficiles qu’a connues la compagnie (2010 et 2011) et en contribuant à la mise au point et à la réussite du contrat-programme signé avec l’Etat en septembre 2011. Pour sa part, le président de la Royal Air Maroc, Driss Benhima, a tenu à souligner, en accueillant les nouveaux administrateurs, que le conseil d’administration de la RAM participe activement à la gestion de l’entreprise puisqu’il est impliqué réellement dans la prise de décisions et que la cadence de ses réunions est soutenue, avec plus de 5 par an et un taux de présence de 90% de ses membres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *