Coface : Les délais de paiement s’allongent

Coface : Les délais de paiement s’allongent

Les entreprises font face à des délais de paiement de plus en plus longs, et ce dans tous les secteurs d’activité. C’est le constat fait par Coface dans sa troisième enquête annuelle dévoilée lors d’une conférence de presse qui s’est tenue mercredi 20 septembre à Casablanca.

Parmi les 256 entreprises marocaines interrogées, plus de 40% ont affirmé des délais de paiement de plus de 120 jours. De surcroît, les délais moyens de paiement enregistrés auprès des entreprises questionnées atteignent 99 jours en 2017 alors que cette durée n’était que de 82 jours en 2016 et 66 jours en 2015. Cette situation touche la quasi-totalité des secteurs enquêtés par Coface.

Pour sa part, le volet sectoriel de l’enquête a permis de constater que ces délais ont été en moyenne de 105 jours pour les entreprises opérant dans le domaine de la construction et de 102 jours pour la distribution et le négoce. L’enquête fait également ressortir que les délais de paiement pour les entreprises de services ont atteint 98 jours tandis que le secteur de l’agroalimentaire a enregistré un délai de 90 jours. Cette tendance croissante a nettement été remarquée en 2017 sachant que ces délais étaient respectivement de 87, 89, 64, et 63 en 2016.

Par taille des entreprises, il s’avère que celles ayant un chiffre d’affaires de plus de 175 millions de dirhams sont plus nombreuses à rencontrer des délais de paiement dépassant 120 jours. Ce délai est moins conséquent lorsqu’il s’agit des entreprises dont le chiffre d’affaires est moins de 3 millions de dirhams puisque les délais sont mieux répartis. Plus en détails, 34% des entreprises de petite taille enregistrent un délai de paiement de plus de 120 jours, 21% de ces entreprises comptabilisent des délais entre 90 et 120 jours et 17% comptent des délais entre 60 à 90 jours. En revanche, 27% des entreprises de petite taille constatent des délais inférieurs à 60 jours. La hausse constatée touche également les retards de paiement. Ainsi, les entreprises affichant des retards de paiement de plus de 120 jours sont en nette augmentation, soit 21,4% pour les retards de 120 à 210 jours et 5% pour des retards dépassant 210 jours. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *