Cofinancé par l’Union européenne et Terres Univia : Le Programme Maghreb Oléagineux sur de bons rails

Cofinancé par l’Union européenne et Terres Univia : Le Programme Maghreb Oléagineux  sur de bons rails

Améliorer les performances de la filière marocaine de colza et de tournesol, tel est l’objectif promu par le Programme Maghreb Oléagineux, lancé depuis quelques semaines au niveau national.

Il s’agit d’un dispositif cofinancé par l’Union européenne et Terres Univia qui tend à redresser la productivité de la filière à travers l’usage de semences européennes réputées pour leur qualité et rendement. La présentation détaillée de ce programme déployé également en Tunisie a eu lieu mercredi 30 octobre à Casablanca, soit à la veille du démarrage de la deuxième édition du Salon national professionnel des céréales et légumineuses à Berrechid.

Cette initiative intervient en appui aux dispositions du Plan Maroc Vert ayant fait du développement des filières une orientation stratégique. En effet, la filière oléagineuse dispose depuis 2013 d’un contrat programme ayant contribué  à rehausser son rendement. Ceci se traduit par l’extension des superficies concernées par cette culture.

En six ans, la filière est passée de 12.000 hectares à 30.000 hectares dont 20.000 hectares de tournesol et 10.000 hectares de colza. Les ambitions restent grandes pour cette production agricole qui ne cesse de se développer. Le but étant d’améliorer davantage sa performance et d’inciter les agriculteurs à investir en ces cultures. C’est dans cette optique que Terres Univia œuvre à travers son programme Maghreb Oléagineux à évaluer les attentes, en mettant en place des parcelles démonstratives pour mesurer l’impact d’usage des ces nouvelles semences.

Une douzaine de variétés de colza et de tournesol est ainsi présentée aux 7.300 agriculteurs marocains attendus aux plates-formes de démonstration de Maghreb Oléagineux. De même, Terres Univia opère en concertation avec les opérateurs marocains, notamment l’Office national du conseil agricole (ONCA) pour former des conseillers techniques qui pourront par la suite informer les producteurs locaux des avantages de ces semences certifiées. La finalité étant d’augmenter la production locale de colza et tournesol et de diminuer par conséquent les importations de graines oléagineuses. Notons que les cultures oléagineuses au Maroc ont connu un grand essor, notamment vers les années 1980. L’introduction du colza et du tournesol dans l’agriculture marocaine est venue diversifier les cultures locales renforçant ainsi les performances céréalières et assurant par ailleurs l’autonomie nationale en huiles et protéines végétales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *