Colgate Palmolive Maroc en séminaire

Colgate Palmolive Maroc (CPM) ambitionne de devenir la meilleure multinationale de produits de grande consommation, grâce à des performances santé et sécurité exceptionnelles et des performances environnementales, préservant et créant de la valeur.
Dans ce sens, CPM organise, du lundi 4 au vendredi 8 octobre 2004, une semaine d’information et de formation sur les normes de sécurité, environnement et qualité, au profit de l’ensemble de son personnel. À travers cette formation, CPM compte apporter la connaissance et les compétences à même de l’aider à réaliser ses objectifs. Le cap sera désormais mis sur le partage des normes EOHS (Environment, Occupational Health and Safety) de Colgate Palmolive Maroc. L’objectif fixé porte sur la définition d’un cadre de travail favorable à l’application des programmes EOHS dans le site de la société, tout en apportant les informations et les outils nécessaires pour former les employés de CPM aux normes en vigueur. «Nous sommes animés par la création d’un lieu de travail plus sûr et plus sain en améliorant les conditions de travail ainsi que la productivité, en impliquant tous les employés et partenaires», précise Pascal Tronche, directeur général de Colgate Palmolive Maroc. Ainsi, les exigences légales et réglementaires sont scrupuleusement respectées.
L’entreprise s’engage à respecter et à garantir le maintien de conditions de travail saines pour ses employés, tout en améliorant ses performances environnementales. CPM s’efforce d’avoir un rôle préventif pour éviter les accidents, les blessures et les incidents environnementaux. «Les performances EOHS (Environment, Occupational Health and Safety) sont avant tout la responsabilité du Senior Management qui a un rôle de leadership à démontrer à travers un engagement permanent», tient à préciser Pascal Tronche.
À l’issue de la formation, l’ensemble des employés sera amené à avoir la connaissance, les compétences, les outils et l’habileté pour faire de Colgate Palmolive Maroc un lieu de travail sûr et sans danger, et pour promouvoir les bonnes pratiques environnementales. «L’environnement et la sécurité ne sont pas seulement l’affaire du département technique, elles sont l’affaire de tous», conclut Pascal Tronche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *