Collectivités territoriales : Un excédent de 4 milliards de dirhams à fin avril

Collectivités territoriales : Un excédent de 4 milliards de dirhams à fin avril

Les collectivités territoriales ont généré des recettes de l’ordre de 10,85 milliards de dirhams, en progression de 3,4%.

Ils se sont consolidés d’un milliard de dirhams d’un mois à l’autre. Les fonds disponibles des collectivités territoriales se sont élevés à fin avril à 35,4 milliards de dirhams contre 34,4 milliards de dirhams enregistrés un mois auparavant. Ces fonds se composent de 27,3 milliards de dirhams des excédents des exercices antérieurs. L’excédent dégagé au quatrième mois de l’année avoisine pour sa part les 4 milliards de dirhams contre 3 milliards de dirhams une année plus tôt. C’est ce que l’on peut déduire des statistiques des finances locales dévoilées par la Trésorerie générale du Royaume (TGR).  Le mois d’avril a été marqué par une nette amélioration des ressources des collectivités territoriales au moment où les dépenses ordinaires ont affiché une régression. Les collectivités territoriales ont dans ce sens généré des recettes de l’ordre de 10,85 milliards de dirhams, en progression de 3,4%. Cette hausse résulte de la progression de 12,9% des recettes transférées au moment où celles gérées par l’Etat pour le compte des collectivités territoriales ont fléchi de 53%. De même, les recettes gérées par les collectivités territoriales ont baissé de 1,3%.

A cet effet, les recettes fiscales des collectivités territoriales ont avoisiné à fin avril les 9 milliards de dirhams, en hausse de 1,3%. Elles représentent, en effet, 81,6% des recettes globales des collectivités territoriales. Les ressources gérées par les collectivités territoriales se sont établies pour leur part à 2,46 milliards de dirhams, en repli de 1,3% comparé à la même période de l’année passée. Ces ressources sont constituées à hauteur de 749 millions de dirhams par la taxe sur les terrains urbains non bâtis. La redevance d’occupation temporaire du domaine public communal a atteint à fin avril les 258 millions de dirhams au moment où les recettes domaniales se sont chiffrées à 241 millions de dirhams. De même, la taxe sur les opérations de construction a atteint à fin avril les 221 millions de dirhams au moment où la redevance sur les recettes des mandataires des marchés de gros s’est située autour de 126 millions de dirhams. La TGR indique, par ailleurs, que les recettes des collectivités territoriales sont constituées à hauteur de 66,8% des recettes des communes. Ces dernières se chiffrent à 7,3 milliards de dirhams. «La répartition des recettes par type de collectivité territoriale durant l’année 2018 permet de relever que les ressources transférées sont inversement proportionnelles aux ressources propres. Ainsi, les ressources transférées constituent 62,8% des recettes des communes contre 92,3% pour les régions et 95,5% pour les préfectures et provinces», relève-t-on de la TGR. Il ressort également que 71% des recettes des collectivités territoriales se concentrent au niveau de six régions. Casablanca-Settat arrive en tête avec des recettes de l’ordre de 1,83 milliard de dirhams, soit 16,9% des recettes globales. Marrakech-Safi arrive en deuxième position détenant une part de 12,4%, soit 1,34 milliard de dirhams. La troisième place est accordée à Fès-Meknès. Avec une part de 12,1%, cette région contribue à hauteur de 1,31 milliard de dirhams aux recettes globales. Quant aux dépenses des collectivités territoriales, elles se sont inscrites en baisse de 2,2% pour atteindre à fin avril les 6 milliards de dirhams. «Cette baisse est le résultat de la diminution de 0,8% des dépenses de personnel et de 9% des dépenses des autres biens et services, conjuguée à l’augmentation de 17,5% des intérêts de la dette», peut-on relever du bulletin des finances locales. Avec 5,611 milliards de dirhams, les dépenses ordinaires et d’investissement des communes représentent 76,7% des dépenses globales réalisées par les collectivités territoriales à fin avril 2018. Notons que les dépenses de personnel constituent 52,8% des budgets des communes et 60,5% des préfectures et provinces. En ce qui concerne les dépenses  réalisées par les régions, elles sont constituées à hauteur de 57,8% de dépenses d’investissement, 18,6% des charges en intérêts, 15,7% de dépenses de matériel et 7,8% des dépenses de personnel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *