Commandé par l’Office national des pêches : Un projet pour réduire les émissions CO2 porte ses fruits à Boujdour

Commandé par l’Office national des pêches : Un projet pour réduire les émissions CO2 porte ses fruits à Boujdour

BC Solar AG, un leader mondial dans le photovoltaïque (PV) systèmes et stockage d’énergie, et son partenaire marocain SEWT (Sun Energy and Water Technologies), ont livré et installé un système hybride photovoltaïque d’une capacité de 126 KWp commandé par l’Office national des pêches (ONP).

Le système se compose de 500 panneaux photovoltaïques combinés avec batteries et générateurs diesel à Aftissat, un village de pêcheurs dans la province de Boujdour. Après un an et demi de production et de stockage propre d’énergie solaire, le système a contribué à améliorer les conditions de vie des pêcheurs.

Avec une production annuelle de 233.000 KWh, le système est capable de couvrir les besoins énergétiques quotidiens du village des pêcheurs. Celui-ci alimente le village par les panneaux solaires pendant la journée et au moyen des batteries solaires pendant la nuit. Ce projet est muni d’un système de surveillance et affichage à distance et aussi un système de gestion d’énergie. La réfrigération, les entrepôts frigorifiques, les magasins ainsi que les infrastructures domestiques consomment environ 600 KWh d’électricité par jour. Le système hybride photovoltaïque a été conçu pour une autoconsommation autonome et a contribué à réduire les coûts de diesel de 95% et les émissions de CO2 de 99%.

Le projet a été commandé par l’ONP afin d’améliorer les conditions de travail des marins pêcheurs et de leur situation socio-économique, et moderniser l’industrie de la pêche marocaine, tout en respectant les exigences du développement durable.

Ce projet s’inscrit également dans la stratégie nationale des énergies renouvelables mise en place par le Royaume pour sécuriser son approvisionnement énergétique dans un contexte de forte croissance de la demande énergétique, et pour maîtriser les coûts futurs des services énergétiques par rapport à la tendance haussière des cours des produits pétroliers et enfin pour préserver l’environnement en atténuant les émissions de gaz à effet de serre. L’une des priorités majeures de la nouvelle stratégie énergétique élaborée par le gouvernement conformément aux Hautes directives royales est de porter à 42% la contribution des énergies renouvelables dans la production électrique en 2020. Lors de la COP22, le Maroc a porté son objectif pour la part d’énergies renouvelables de la production électrique de 42% à l’horizon 2020 à 52% à l’horizon 2030.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *