Commerce : Contrefaçon et piraterie : la lutte s’organise

Commerce : Contrefaçon et piraterie : la lutte s’organise

La lutte contre la contrefaçon et la piraterie est, plus que jamais, à l’ordre du jour. Le Maroc abrite, jusqu’au 9 février, les travaux d’un séminaire intra-régional entièrement dédié à la question. «Coopération douanière et lutte contre la contrefaçon et la piraterie», est le thème de ce séminaire organisé à Casablanca du 6 au 9 février par l’Institut européen d’administration publique (IEAP) en collaboration avec le ministère du Commerce extérieur. 
Le séminaire réunit les fonctionnaires des administrations douanières des pays signataires de l’accord d’Agadir (Egypte, Jordanie, Maroc et Tunisie), une délégation de l’Autorité palestinienne et des experts européens. Ces responsables et experts se penchent, quatre jours durant, sur la meilleure méthode à adopter pour promouvoir la lutte contre la contrefaçon et la piraterie. Comment distinguer le vrai du faux? l’importance du formulaire de demande d’intervention et les chemins suivis par la fraude… ce sont autant de questions techniques proposées à la réflexion et à l’analyse des séminaristes, à côté d’autres questions d’actualité relatives notamment à la coopération entre les autorités douanières et les titulaires des droits. Le fléau étant singulier, l’approche suivie lors de ce séminaire l’est tout aussi bien. En effet, les organisateurs ont programmé un exercice sur le terrain, permettant aux séminaristes de se déplacer au port et à l’aéroport de Casablanca pour voir sur place les techniques qui y ont été développées, sous la supervision des autorités douanières marocaines.
L’objectif de cet exercice est de faciliter l’examen de la situation actuelle dans les pays participants, d’identifier leurs besoins et de renforcer les réseaux d’expertise dans la région euro-méditerranéenne.

 
Le Maroc met à niveau son dispositif

Le Maroc a hissé ses législations douanières au niveau des standards internationaux, permettant aux services compétents de lutter avec efficacité contre le fléau de piraterie et de contrefaçon, a souligné Mustapha Mechahouri, ministre du Commerce Extérieur, à l’ouverture du séminaire sur la coopération douanière et la lutte contre la piraterie et la contrefaçon. L’achèvement de la mise à niveau des dispositifs juridiques en la matière est ainsi en cours. Le Maroc veut, à travers ces nouvelles dispositions, honorer ses engagements dans le cadre des accords de libre-échange signés avec des pays partenaires et groupements économiques, notamment avec l’Union européenne et les Etats-Unis. Depuis la signature de ces accords, le Maroc s’est en effet attelé à réformer son arsenal juridique en matière de lutte contre les délits économiques et ce par la mise en place d’une batterie de mesures coercitives et de lourdes amendes destinées notamment à optimiser les procédures de contrôle aux frontières.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *