Commerce extérieur : Les échanges commerciaux avoisinent les 38,81 milliards DH en janvier 2011

L’activité commerciale  au titre du premier mois de l’année 2011 va bon train.  Les échanges affichent une nette progression par rapport à la même période de l’année précédente. Selon les indicateurs préliminaires du commerce extérieur élaborés par l’Office des changes au titre de janvier 2011, les échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger ont porté sur 38,81 milliards de dirhams contre 31,50 milliards de dirhams en janvier 2010. Cet encours a marqué une hausse de 23,2%, soit un additionnel de 7,31 milliards de dirhams. «Cette hausse est à attribuer tant aux importations qu’aux exportations», souligne l’Office des changes. Les exportations à fin janvier 2011 ont atteint 12,83 milliards de dirhams contre 10,70 milliards de dirhams en progression de 19,9% par rapport à la même période en 2010.  Dans ce sens, les exportations de phosphates et dérivés ont enregistré un volume de 3,33 milliards de dirhams, en hausse de 34,3% . Au moment où les exportations hors phosphates et dérivés se sont accrues de 15,5% à fin janvier 2011 avec un volume global de 9,4 milliards de dirhams. Les importations se sont inscrites, également, dans cette tendance haussière. À fin janvier 2011, le volume des importations s’est situé aux alentours de 25,91 milliards de dirhams, soit une hausse de 24,9%, dont 2,31 milliards de dirhams destinés aux achats de pétrole brut et 23,66 milliards de dirhams enregistrés au niveau des importations hors pétrole. Par ailleurs, le déficit commercial s’est aggravé de 30,3%, soit un creusement de près de 13,14 milliards de dirhams à fin janvier 2011. De ce fait, le taux de couverture est passé de 51,5 à 49,4% à fin janvier 2011. S’agissant des flux financiers, les données provisoires de l’Office des changes ont indiqué que les recettes des voyages ont connu une progression de 9,3% avec un volume de 3,87 milliards de dirhams contre 3,54 milliards de dirhams en janvier 2010, soit un volume additionnel de 330 millions de dirhams. Les recettes MRE ont timidement augmenté pour s’établir à 4 milliards de dirhams contre 3,97 milliards de dirhams en janvier 2010. En revanche, les investissements et prêts privés étrangers se sont inscrits en baisse par rapport à la même période de l’année 2010. Ainsi, les recettes de ces investissements ont reculé de 4,4% pour se fixer à 1,60 milliard de dirhams à fin janvier 2011. De même, les dépenses ont clairement régressé. Ces dernières se sont dépréciées de 92,1% pour se positionner autour de 1 milliard de dirhams contre 13,12 milliards de dirhams enregistrés à fin janvier 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *