Commerce intra-africain : 150 milliards de dollars en 2017 !

Commerce intra-africain : 150 milliards  de dollars en 2017 !

Un volume qui représente à peine 15% du total des échanges commerciaux du continent

La première foire commerciale intra-africaine sera organisée au Caire du 11 au 17 décembre. Sont attendus à cet évènement plus de 1.000 entreprises africaines et 70.000 participants.

Le développement du continent africain passe par la croissance des échanges commerciaux. En témoigne la présence en force d’experts venant des quatre coins du continent au séminaire organisé pour la première fois au Maroc et à Casablanca par la Banque africaine d’import-export «Afreximbank», du 7 au 9 novembre 2018. L’objectif étant de débattre du financement et la promotion du commerce intra-africain. Tenu pour la première fois au Maroc, les organisateurs de ce séminaire justifient ce choix par la dynamique que connaît la croissance des échanges commerciaux du Maroc avec le reste de l’Afrique qui a augmenté à un taux moyen de 12,8% par an depuis 1995. De même, ses importations en provenance d’Afrique sont en tendance croissante.

En termes de chiffres, «le volume du commerce intra-africain s’est établi à environ 150 milliards de dollars, ce qui représente à peine 15% du total des échanges commerciaux du continent africain», explique Faouzia Zaâboul, directrice du Trésor au ministère de l’économie et des finances, citant l’édition 2017 du rapport élaboré par Afreximbank sur le commerce africain estimant à cet égard qu’il reste encore du chemin pour améliorer les échanges commerciaux entre les pays du continent. Pour y parvenir, l’accès à un financement compétitif constitue l’un des facteurs clés pour le développement de ces échanges entre les économies du continent, précise-t-elle.

Le Maroc actionnaire de l’Afreximbank depuis janvier

La banque ne cache pas ses ambitions pour développer la coopération avec le Maroc dans le domaine du financement du commerce. A ce sujet, Amr Kamel, Executive vice-président, Business Developpement and Corporate Bankin de Afreximbank, a dévoilé lors d’un point-presse que «le Royaume du Maroc est devenu actionnaire de l’Afreximbank depuis janvier de cette année». Toutefois, il explique que la banque a commencé ses activités au Maroc il y a quelques années déjà avec un volume de transactions de plus de 100 millions de dollars. Dans cette perspective, Amr Kamel explique que maintenant que le Royaume est actionnaire, la banque espère mobiliser de plus en plus de ressources afin d’accompagner les entreprises marocaines dans ce domaine.

En effet, le Maroc est présent principalement dans l’Afrique de l’Ouest et la banque espère mobiliser d’importantes ressources pour les garanties et pour effectivement sécuriser le financement et leur expansion sur cette zone-là, selon M. Kamel qui estime que c’est une première étape. Par ailleurs, il a souligné que le président de l’Afreximbank pourrait effectuer une visite au Maroc afin de rencontrer les entreprises marocaines et les officiels du Maroc afin d’accompagner cet effort. Quant à la stratégie de la banque, Amr Kamel a relevé que Afreximbank ambitionne d’augmenter la part du commerce intra-africain pour passer de 15 à 21%, vu la part faible que constituent les échanges commerciaux entre pays africains comparé à d’autres zones économiques. Enfin, il a rappelé que la première foire commerciale intra-africaine sera organisée au Caire du 11 au 17 décembre.

Sont attendus à cet évènement plus de 1.000 entreprises africaines et 70.000 participants. «Le Maroc y sera présent avec un pavillon. Nous espérons qu’un grand nombre de sociétés marocaines y prendra part», conclut-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *