Commerce : Le e-marketing à la mode

Commerce : Le e-marketing à la mode

Une conférence sous le thème “Le e-marketing au service du développement économique du Maroc”, s’est tenue le 8 juin à Casablanca. Une pléiade de décideurs nationaux et d’experts internationaux ont débattu sur les opportunités et les défis des nouvelles technologies pour la promotion du Maroc.
Initiée par le Centre d’analyses socio-économiques de la Fondation ONA, cette rencontre a porté sur des questions ayant trait notamment aux domaines du e-marketing, du commerce électronique et de la planification stratégique et financière. Les intervenants ont souligné la nécessité de l’utilisation de l’Internet comme outil de communication pour drainer les investissements extérieurs, faire la promotion de l’offshoring et d’en faire un moyen de développement touristique pour atteindre les prévisions de l’horizon 2010. Lors de son intervention, Mohamed Kettani, directeur général d’Attijariwafa bank, estime qu’"Internet constitue une opportunité idéale pour promouvoir et développer le commerce extérieur pour le Royaume". Cet outil permet, indique-t-il, de dématérialiser les transactions et de fluidifier les process des opérations à l’international. De même, il représente un vecteur de communication en direction des investisseurs étrangers. Toutefois, le Maroc est en retard dans ce domaine par rapport à d’autres pays, ajoute M.Kettani. Le Royaume enregistre une faible part dans le volume international de e-commerce avec des inégalités géographiques ( concentration au niveau de l’axe Rabat-Casablanca).
Dans ce sens, les banques, l’Etat, les grandes entreprises, conclut-il,  ont un rôle important à jouer pour tirer vers le haut  le développement de cet outil. Internet sera à long terme un canal commercial important pour les banques marocaines à l’image de ce qui se passe en Europe et aux USA. Ainsi, le développement d’une véritable culture e-business est vital pour  les entreprises marocaines. Par ailleurs, Internet peut être un moyen pour la promotion du tourisme au Maroc, qui ambitionne d’atteindre le chiffre de 15 millions de touristes en l’an 202. Selon Othmane Cherif Alami, président d’Atlas Voyages, l’activité en ligne des agences de voyages a connu une croissance. En terme de chiffres, 70% de transactions se font par le Net, 78% de réservations d’hôtels, 60% de réservations de location de voitures et 33% pour les billets de spectacles.
La vision 2010, ajoute M.Alami, n’a pas encore intégré véritablement le Net, tout simplement compte tenu du retard concernant le paiement on line sécurisé pour les entreprises marocaines. En outre, les intervenants recommandent de mettre à la disposition des touristes des informations aussi diversifiées que complètes sur les différentes destinations marocaines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *