Commerce : Les pays islamiques se donnent la main

Commerce : Les pays islamiques se donnent la main

Après  Istanbul en novembre 2006, c’est au tour de Casablanca d’accueillir  la session ordinaire du conseil des directeurs du Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC). A l’ordre du jour de cette rencontre tenue les 23 et 24 janvier 2006, les voies et moyens d’améliorer les  échanges entre pays membres de l’Organisation de la conférence islamique : «Je suis heureux de constater que le protocole sur le système de préférence commercial a été conclu», déclare Allal Rachdi, directeur général du CIDC, à l’ouverture des travaux. Néanmoins, tient-il à relativiser, seuls 18 pays participants ont déjà signé cet accord. Pour entrer en application, cet accord doit être ratifié par un minimum de 10 Etats membres. C’est loin d’être le cas. Aussi, la réunion de Casablanca a appelé les pays participants, qui n’auraient pas encore ratifié cet accord, à faire diligence, afin que le système de préférence entre les Etats membres devienne une réalité. «La prompte entrée en vigueur de cet accord-cadre est impérative pour booster les échanges intra-OCI. Elle servira de catalyseur pour inviter les membres non participants à se joindre, eux aussi, au système de tarifs préférentiels», rappelle M. Rachdi.
Du reste, selon une étude menée par l’OCI, le commerce global entre les pays membres s’est bien comporté en 2004 enregistrant une hausse de 36%, passant de 151 milliards de dollars en 2003 à 205,8 milliards en 2004. Par conséquent, le commerce net intra-OCI s’est élevé à 103 milliards de dirhams. Par ailleurs, dix Etats membres de l’OCI se sont taillés 72,3% des exportations intra-OCI et 60,6% des importations intra-OCI. Il s’agit par ordre d’importance de l’Arabie Saoudite, des Emirats arabes unis, de la Turquie, d’Oman, de la Malaisie, de l’Indonésie, de l’Iran, du Koweït, du Pakistan et de l’Egypte. Ces dix pays ont exporté pour une valeur de 72,2 milliards dollars au sein de l’OCI en 2004 et ont importé 63,7 milliards au cours de la même année.
Par ailleurs, on a observé une hausse de la part du Moyen-Orient avec + 20%, de la part des pays du CCG (+1%), alors que toutes les autres régions ont enregistré une réduction de leurs parts au niveau du commerce intra-régional entre 2003 et 2004. Le Maghreb régresse de 25%, l’Asie de 6% et l’Afrique subsaharienne de 4%.
Afin de permettre à l’OCI de faire face aux défis du 21ème siècle, la BID (Banque islamique de développement) a mis en place un programme qui vise à accroître ses financements pour soutenir le commerce intra-OCI. A ce programme est venue s’ajouter la création de la Société islamique internationale de financement du commerce (SIFC), mise en place en 2005 et entièrement dédiée au financement du commerce.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *