Commercialisation des céréales : De nouvelles mesures appliquées depuis le 1er juin

Commercialisation des céréales : De nouvelles mesures appliquées  depuis le 1er juin

La prime de magasinage s’élève à 2 dirhams le quintal par quinzaine. Cette prime est octroyée aux organismes stockeurs pour les quantités de blé tendre collectées du 1er juin au 31 août 2019.

De nouvelles mesures sont mises en place depuis le 1er juin en vue d’assurer les bonnes conditions de commercialisation de la récolte 2019. Une décision conjointe a été signée dans ce sens par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et Mohammed Benchaâboun, ministre de l’économie et des finances, permettant aux agriculteurs d’écouler à des prix rémunérateurs leur récolte de blé tendre au terme de l’actuelle campagne agricole. Il a été décidé d’un prix référentiel cible de 280 dirhams le quintal rendu moulin pour une qualité standard. Parmi les mesures prises on note également une subvention forfaitaire de 5 dirhams le quintal accordée aux opérateurs pour les quantités de blé tendre de production nationale acquises durant la période primable allant du 1er juin au 31 août 2019.

La prime de magasinage s’élève à 2 dirhams le quintal par quinzaine. Cette prime est octroyée aux organismes stockeurs pour les quantités de blé tendre collectées du 1er juin au 31 août 2019.

Elle sera, par ailleurs, servie jusqu’à fin décembre 2019. Dans l’optique d’assurer une protection convenable de la production nationale de blé tendre à la frontière, les deux départements ministériels ont fixé, depuis le 1er juin, les droits de douane à 135% au lieu de 30%.

Il a par ailleurs été décidé de reconduire le système d’appels d’offres pour l’approvisionnement des minoteries industrielles en blé tendre destiné à la fabrication des farines subventionnées. Les premiers appels d’offres de l’année seront réservés exclusivement à la récolte nationale.

S’agissant de la qualité du blé tendre, les analyses effectuées sur les échantillons prélevés auprès des agriculteurs ont démontré une bonne qualité comparativement à la campagne précédente. Le poids spécifique des grains est de 80,2 kilogrammes par hectolitre en moyenne dépassant ainsi de 3 points le standard qui est de 77 kg par hectolitre.

Le taux de protéines s’est également amélioré atteignant une moyenne de 12,4% contre 11,4%. Rappelons que le département de l’agriculture déploie un accompagnement de proximité des agriculteurs.

Un encadrement rapproché sur le terrain est assuré par les services régionaux du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts ainsi que de ceux de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et de l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL).

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *