Commission dédiée à l’amorçage de l’Amic : Le plan d’action pour les 12 mois à venir

Commission dédiée à l’amorçage de l’Amic : Le plan d’action pour les 12 mois à venir

L’association veut contribuer à la dynamisation du pays

Le Maroc est un pays en pleine transition au niveau démographique. Cette transition fait que le Royaume se trouve face à des défis économiques et sociaux conséquents.

Selon les experts, le Maroc pourrait surmonter ces défis grâce à l’innovation et l’entrepreneuriat. C’est pour cela que l’Association marocaine des investisseurs en capital (Amic) a créé le 24 novembre 2016 une commission dédiée à l’amorçage composée de sociétés de gestion membres de l’Amic gérant des fonds d’amorçage et de capital-risque mais également des fonds de développement.

Avec le lancement de cette commission, l’Amic souhaite faire apprécier le potentiel de croissance des start-up aux sociétés de gestion et leur donner l’opportunité d’y investir lorsque celles-ci arriveront à maturité et envisageront de nouvelles levées de fonds.

Afin de mettre en œuvre son ambition d’aider la dynamisation du pays, la commission a élaboré un plan d’action s’étalant sur les 12 mois à venir.

La commission compte donc organiser des événements d’information et d’échange sur l’amorçage au Maroc dans les grandes universités, les établissements d’enseignement professionnel, les incubateurs et autres clusters afin de sensibiliser la population susceptible de lancer des start-up innovantes à fort potentiel de croissance. La commission lancera par la suite une étude pour segmenter les investisseurs potentiels en termes de besoins et d’attentes et définir l’offre du Maroc pour orienter les investissements privés vers les fonds d’amorçage nationaux : incitations économiques, fiscales et juridiques, mise en place d’un marché alternatif et autres sur la base des meilleures pratiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *